À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Jean-Paul Lécot à Monein, fidèle à Rameau

Plus de détails

Jean-Philippe Rameau (1683-1764) : De la Princesse de Navarre ; D’ Hippolyte et Aricie ; De Zoroastre ; Des Boréades. Jean Gilles (1668-1705) : Deux extraits du Requiem. Jean-Paul Lécot à l’orgue Robert Delaunay (Toulouse 1686) Frères Pesce de Pau (2011) de l’église Saint-Girons de Monein (Pyrénées-Atlantiques). 1 CD Bayard Musique 308 444.2. Code barre : 3560530844422. Enregistré les 23 et 24 octobre 2014. Livret en français. Durée totale : 52’58.

 

rameau_lecot_bayard

Spécialiste en la matière, nous émerveille une nouvelle fois dans de nouvelles transcriptions pour orgue d’œuvres opératiques de Rameau, tout en nous faisant découvrir le magnifique instrument historique pyrénéen de Monein.

Pour la troisième fois, l’organiste des basiliques de Lourdes, , propose un disque consacré à des transcriptions d’opéras de Rameau. Lui-même organiste, ce compositeur n’a laissé aucune œuvre originale pour son instrument, sans doute occupé à d’autres fonctions musicales, ce qui fait que les musiciens se sont adonnés dès son vivant à l’exécution de réductions pour le clavier, souvent du plus bel effet. On sait que Balbastre les jouait au Concert spirituel. Comme le dit l’interprète : « le sujet est inépuisable », et les opéras regorgent de pièces qu’il se plaît à transcrire encore aujourd’hui.

Cette fois-ci, il nous offre des extraits de la Princesse de Navarre, sur un livret de Voltaire, du fameux Hippolyte et Aricie, premier opéra de Rameau, dont on dit à l’époque qu’il avait étonné, subjugué et transporté. Des Boréades, le dernier opéra, inconnu jusqu’au XXe siècle et révélé au monde par Alain Vilain, Jean-Paul Lécot nous fait entendre la délicieuse mélodie des Muses. Zoroastre, quant à lui, reprend des fragments musicaux utilisés pour les pièces de clavecin, et montre une parenté avec les pièces d’orgue des contemporains de Rameau. Pour finir, Jean-Paul Lécot joue deux extraits du Requiem de , donné lors des obsèques de Rameau.

La belle découverte aussi de cet enregistrement, c’est l’orgue de l’église de Monein. Edifié à la fin du XVII° siècle par le grand facteur d’orgue toulousain Robet Delaunay, cet instrument a bénéficié en 2011 d’une restauration des Frères Pesce, de Pau, qui lui a rendu toutes les couleurs baroques originales, prêtes à servir ce répertoire dans les meilleures conditions. On entend là les divers mélanges de l’orgue classique français, sur un beau tempérament ancien d’après Dom Bedos, le grand théoricien de l’époque. L’éloquence est de mise, Jean-Paul Lécot rend cette musique tour à tour charmeuse, bondissante et réjouissante. Le grand Rameau et sa musique tournée vers l’avenir sont bien vivants au travers de ces pages inspirées, au meilleur de leur forme grâce à un interprète passionné, soutenu par une prise de son d’un équilibre parfait.

(Visited 255 times, 1 visits today)

Plus de détails

Jean-Philippe Rameau (1683-1764) : De la Princesse de Navarre ; D’ Hippolyte et Aricie ; De Zoroastre ; Des Boréades. Jean Gilles (1668-1705) : Deux extraits du Requiem. Jean-Paul Lécot à l’orgue Robert Delaunay (Toulouse 1686) Frères Pesce de Pau (2011) de l’église Saint-Girons de Monein (Pyrénées-Atlantiques). 1 CD Bayard Musique 308 444.2. Code barre : 3560530844422. Enregistré les 23 et 24 octobre 2014. Livret en français. Durée totale : 52’58.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.