bandeau RES MUSICA

Joseph de Torres par l’organiste Valentín Gascón Villa

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Joseph de Torres (ca 1670-1738) : L’œuvre pour orgue. Valentín Gascón Villa à l’orgue de Villeneuve-sur-Yonne. 1 CD Fy & Solstice. Enregistré en mai 2015. Livret bilingue français anglais. Durée totale 54’55.

 

torres_villa_solstice 001Qui, même parmi les organophiles les plus avisés, connaît le nom de ? Ce disque vient réparer un oubli. Valentin Gascon Villa interprète avec panache un livre d’orgue inédit retrouvé miraculeusement au Mexique, sur l’orgue baroque de Villeneuve-sur-Yonne.

Il aura fallu divers travaux musicologiques encore récents pour attribuer avec certitude à y Martinez Bravo un livre d’orgue anonyme. Né à Madrid vers 1670, ce compositeur organiste eut une carrière assez célèbre, ce qui lui permit de se faire connaître à l’époque en diffusant sa musique, y compris jusqu’au Nouveau Monde. Le manuscrit de sa musique pour orgue se retrouva donc au Mexique et fut découvert voici quelques années. En 1993 furent publiées pour la première fois ces œuvres à partir du manuscrit retrouvé et bien abîmé par le temps. Neuf pièces sur les onze au total purent être sauvées. C’est ce que propose cet enregistrement.

À partir du manuscrit, l’organiste Gascon Villa dut apporter d’importantes corrections, la partition renfermant beaucoup d’erreurs d’écriture. Une fois nettoyée, cette musique, écrite pour un XVIIIe siècle naissant, fait apparaître sous les formes habituelles de l’écriture ibérique une influence italienne marquée, qui différencie cet ouvrage de ses contemporains. Fréquentant la cour du roi Philippe V, où se produisaient de nombreux musiciens italiens, il fut facile à Joseph de Torres de s’inspirer d’un style nouveau, passant de la modalité à la tonalité. Le détail des œuvres fait apparaître diverses formes : fugue, récits de dessus ou de basse, petite suite ou Bataille.
Le style galant naissant est sensible et donne à ces pièces une joie d’écoute des plus agréable.

Valentin Gascon Villa a choisi pour illustrer ce répertoire un orgue français, édifié en 1737 par le célèbre facteur parisien Marcellin Tribuot, complété par René Cochu en 1770 et restauré en 1998 dans les ateliers de Gaston Kern. On aurait pu s’attendre au choix d’un orgue ibérique, voire mexicain, mais celui-ci remplit pleinement sa tâche. L’orgue est vivant, aéré, les diverses familles de jeux et mélanges équilibrées et resplendissantes. Les anches, même privées de chamades, sonnent à leur meilleur point.

Ce livre d’orgue vient enrichir le répertoire hispano-américain, il est magnifiquement rendu par l’organiste mexicain Valentin Gascon Villa, par des registrations judicieuses et un toucher ludique qui éclaire ces pages, assurément écrites pour charmer.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.