À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Œuvres pour piano de Stantchinski par Ekaterina Derzhavina

Plus de détails

Alexeï Stantchinski (1888-1914) : Œuvres pour piano. Douze Esquisses op. 1 ; Préludes ; Première Sonate ; Lieder sans paroles. Ekaterina Derzhavina, piano. 1 CD Profil Hänssler. Enregistré en 2004 et 2005. Notice bilingue (allemand-anglais). Durée : 59’47.

 

stanchinsky_pianoLa pianiste Russe Eketarina Derzhavina nous introduit auprès d’un compositeur presque totalement inconnu, un compatriote frappé par un destin tragique et mort à l’âge de vingt-six ans, .

Le jeune suit sa formation musicale à Moscou où, entre autres, le compositeur Alexandre Gretchaninov participe au suivi de ses études et le présente au fameux Sergueï Taneïev. Il entre ensuite à 19 ans, en 1907, dans la classe de composition au Conservatoire de Moscou. L’année suivante son père décède et Alexeï présente de sévères troubles mentaux. Il reste interné pendant de longs mois, avant de retourner à la musique. Il fréquente Alexandre Scriabine et Nicolas Medtner, tout en poursuivant son perfectionnement. En dépit de quelques succès, sa santé s’aggrave et il meurt noyé dans une rivière, début octobre 1914. Son catalogue, principalement dévolu au piano, porte les influences combinées de Scriabine et d’Edvard Grieg, ainsi que de Moussorgski. Polyphoniste assuré, il se rapproche d’une tonalité libre.

L’écoute de l’anthologie publiée par Profil-Hänssler révèle un compositeur intéressant, oscillant délicatement entre sévérité et brefs traits populaires, entre rythmes francs, parfois cassants, et motifs mélodiques peu développés. Ses compositions dessinent un paysage dénudé fait de plages désertes, d’histoires solitaires ponctuellement agrémentées de sections apaisées non dépourvues de tendresse.

s’adapte au mieux à la mentalité du jeune artiste au souffle encore un peu court, en accomplissant une lecture de belle qualité, d’une grande clarté, soulignant à l’occasion une authentique poésie, parfois teintée de rigorisme, certes, mais également très attachante. Une découverte et une réhabilitation précieuses d’un créateur fauché en plein envol.

(Visited 503 times, 1 visits today)

Plus de détails

Alexeï Stantchinski (1888-1914) : Œuvres pour piano. Douze Esquisses op. 1 ; Préludes ; Première Sonate ; Lieder sans paroles. Ekaterina Derzhavina, piano. 1 CD Profil Hänssler. Enregistré en 2004 et 2005. Notice bilingue (allemand-anglais). Durée : 59’47.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.