À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

no piano no problem… yes or no ?

Plus de détails

No piano no problem, Philippe Villafranca, violon, Manon Louis, harpe, Florentine Mulsant – Trois Fantaisies, Sébastien Currier, Night Time, Massenet, Méditation de Thaïs, Piazzolla, Histoire du Tango, 1 CD, 1 livret français anglais.

 

No-Piano-No-Problem et proposent un enregistrement, pour harpe et violon signé par le label Animato, d’arrangements de pièces de , de célèbres tangos ainsi que des créations contemporaines.  

No piano no problem propose un projet autour de pièces transcrites pour la harpe à en croire le titre de cet enregistrement. But, there is yet a problem, seulement deux pièces sur cinq sont en corrélation avec ce projet. Au-delà d’une interprétation de grande qualité de la part de (violon) et (harpe), cet enregistrement laisse un arrière-goût légèrement décevant dû à l’absence d’un programme cohérent.

Souhaitant « donner le ton du répertoire d’aujourd’hui, mêlant création contemporaine et adaptations d’œuvres classiques avec piano », ces quelques mots du livret accompagnant la magnifique présentation du CD laissent présager quelques incohérences sur le projet artistique de l’ensemble de l’album. En effet, nous saluons deux enregistrements magistraux de pièces aux intérêts remarquables tant sur le plan du timbre que de la texture. La première est de avec les Trois Fantaisies pour violon et harpe, la deuxième est de avec Night Time. En revanche, les musiciens souhaitent d’après l’introduction de leur enregistrement « donner quelque chose de nouveau à entendre, personnaliser le répertoire, et proposer une version dépoussiérée de la musique classique ». Or, aucune période classique dans cet enregistrement hormis la Méditation de Thaïs de Massenet qui en est la plus proche et qui apparaît de manière mystérieuse entre la pièce de de 1998 et Histoire du Tango d’. Autrement dit, trois projets, un sur la création contemporaine pour harpe ( et Sébastien Currier), un sur la transcription de pièces pour piano à la harpe (), et un sur le répertoire pour tango. L’écoute linéaire, qui est le propre d’un CD, est dérangée par cette incohérence du programme. So no program no problem ?

Chaque projet pris isolément renferme de grandes qualités d’interprétation et de jeu chambriste. Seule la Suite populaire espagnole de Manuel de Falla souffre d’un manque de clarté, de précision et de projection du son de la harpe. Ce dernier point se trouve rapidement compensé par tout l’intérêt d’entendre cette écriture pianistique en référence à la guitare jouée ici à la harpe ; tout particulièrement dans El Pano Moruno et Polo.

Les contrastes d’équilibre et de précision du son de la harpe sont d’autant plus renforcés par la précision intrinsèque du son du violon et par les enregistrements de pièces très bien écrites directement pour harpe et violon. En effet, au delà d’une complémentarité dans l’écriture des instruments et d’un travail singulier sur le timbre, certaines pièces retiennent tout particulièrement notre attention comme « Sleepless » de Nightime de Sébastien Currier.

Un CD à consommer sans modération pour les qualités musicales des interprètes mais à écouter par fragments isolés. Autrement dit, trois CD en un !

(Visited 229 times, 1 visits today)

Plus de détails

No piano no problem, Philippe Villafranca, violon, Manon Louis, harpe, Florentine Mulsant – Trois Fantaisies, Sébastien Currier, Night Time, Massenet, Méditation de Thaïs, Piazzolla, Histoire du Tango, 1 CD, 1 livret français anglais.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.