Bannière-Web-ResMusica-728x90

Dramaturgie et lyrisme de la musique de chambre de Grażyna Bacewicz

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Grażyna Bacewicz (1909-1969) : Quintettes pour piano et quatuor à cordes n° 1 et 2 ; Quatuor pour quatre violons ; Quatuor pour quatre violoncelles. Silesian Quartet : Szymon Krzeszowiec (1er violon), Arkadiusz Kubica (2e violon), Łukasz Syrnicki (alto), Piotr Janosik (violoncelle) ; Wojciech Świtała, piano ; Krzysztof Lasoń, violon ; Małgorzata Waciusionek, violon ; Polish Cello Quartet : Tomasz Daroch, Wojciech Fudala, Krzysztof Karpeta, Adam Krzeszowiec. 1 CD Chandos. Enregistré à l’Académie de musique Karol Szymanowski de Katowice en Pologne en septembre 2010 (quintettes) et septembre 2017 (quatuors). Textes de présentation en anglais, allemand et français. Durée : 63:30

 

CH10976

Ces dernières années, l’œuvre de la compositrice polonaise connaît une renaissance méritée. Cet album de musique de chambre mené par le en dévoile toute la saveur lyrique et dramaturgique.

Si le Quintette pour piano et quatuor à cordes n° 1, achevé en 1952, est écrit dans un style néoclassique – et ce, aussi bien du point de vue de la forme que du caractère de ses mouvements – le Quintette n° 2 (de 1965), tissé à partir de motifs isolés et de phrases courtes, ne renvoie à la tradition classique que par sa construction, en témoignant de la fascination de Bacewicz pour l’avant-garde et, par moments, notamment pour ce qui est de son côté expressif, pour la musique romantique. Le pianiste et le en explorent les différentes facettes, en nous faisant percevoir la beauté harmonique et la richesse des ambiances qu’ils parviennent à extraire de ces pages. C’est de cette façon que le premier quintette est un mélange de mystère et de suspense ; l’autre – tendu, mais également imprégné d’une bonne dose d’humour noir – fait quelquefois penser à des films d’horreur (premier mouvement) ou d’action (le finale). Avec une sonorité du piano ronde dans les graves et cristalline dans les aigus, ainsi qu’une articulation précise et une large palette de nuances dynamiques des cordes, ces partitions fascinent autant par leur flux dramaturgique que par leur lyrisme. Passionnants sont avant tout les climax, pleins d’agitation et d’angoisse, de même d’ailleurs que les dialogues entre le piano et les cordes, par exemple dans le premier mouvement du second quintette.

Pour ce qui est du Quatuor pour quatre violons, œuvre de 1949, nous avons affaire à une pure joie de faire de la musique. Les chambristes mettent l’accent sur la transparence polyphonique et la précision rythmique, dans une prolifération de nuances, même dans le vif finale Molto allegro.

En ce qui concerne le Quatuor pour quatre violoncelles, composition élaborée en 1963, il s’agit, tout comme pour le Quintette n° 2, et comme le précise Adrian Thomas dans les notes du livret , d’une « mosaïque colorée d’idées ». Le  interprète cette musique suivant le caractère de celle-ci, c’est-à-dire avec virtuosité, ampleur du geste et profondeur expressive.

L’acoustique de la salle de concert de l’Académie de musique Karol Szymanowski de Katowice a permis aux ingénieurs du son de restituer toute l’opulence sonore de ces œuvres. Après d’excellentes interprétations signées, entre autres, Krystian Zimerman, Bartłomiej Nizioł, Piotr Pławner, Krzysztof Jakowicz et Joanna Kurkowicz, qui ont permis de redécouvrir l’œuvre de la compositrice, voilà un disque qui ne laissera pas de marbre et dont on ne pourra pas se passer.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
  • M. Rignault

    Je viens justement de découvrir Grazyna Bacewicz à travers ses incroyables quatuors à cordes, enregistrés par le même Silesian Quartet, sous le même label. Une compositrice à remettre sur le devant de la scène sans délai !

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.