La Scène, ResBambini, Spectacles Jeune public

Le Petit Prince voyage dans la planète de la musique contemporaine

Plus de détails

Clermont-Ferrand. Théâtre le Petit Vélo. 6-XI-2019. Sophie Lacaze : Le Petit Prince, conte musical sur un texte d’Antoine de Saint-Exupéry. Montage des dessins projetés : Bernard Paccot. Alain Carré, comédien. André Maisonneuve, flûte. Hiroé Namba, violon. François Schmitt, alto. Alexandre Péronny, violoncelle. Nadia Ratsimandresy, ondes Martenot

L’ambition est grande de mettre en musique un ouvrage littéraire qui connut de nombreuses versions scéniques et musicales. Présenté dans le cadre du festival Musiques démesurées comme un « conte musical », la version du Petit Prince de offre une toute petite planète à la musique contemporaine.

FB_IMG_1573636961514Le petit public du jour, majoritairement composé des enfants participant au projet DEMOS de la ville de Clermont-Ferrand (Dispositif d’Éducation Musicale et Orchestrale à vocation sociale), découvre en entrant dans la salle un plateau vide où les protagonistes sont déjà installés : assis, côté cour, le comédien avec son texte à la main ; côté jardin, les musiciens Nadia Ratsimandresy aux ondes Martenot, Alexandre Péronny au violoncelle, François Schmitt à l’alto, Hiroé Namba au violon et André Maisonneuve à la flûte.

commence l’histoire du Petit Prince de sa voix posée et parfaitement projetée. Il incarne Antoine de Saint-Exupéry qui raconte son aventure aux enfants, d’astéroïde en astéroïde, de rencontre en rencontre. Pour se faire, c’est une mise en scène sommaire qui est proposée, avec une simple projection des dessins de l’auteur bien connus, dont une seule animée, en fond de scène. Tout comme le livre, elles ponctuent l’histoire au fur et à mesure de son avancée. Le spectacle ne se fonde donc que sur la force du conte poétique et philosophique, de son universalité, des dessins reconnaissables par tous et de la déclamation convaincante du comédien.

La compositrice a choisi étonnamment de mettre la musique au second plan, alors que la notoriété de l’œuvre est une parfaite occasion d’amener les enfants à se familiariser aux sonorités de la musique contemporaine. Les quelques interventions des musiciens ponctuent a minima la narration. Trop peu : pas plus d’une minute à chaque fois, jouant plus des effets sonores qu’une musique à part entière. L’atmosphère délivrée par les sonorités musicales, trop ponctuelles, ne suffisent pas à marquer les esprits, ni à qualifier ce spectacle de « conte musical ».

Au final, dans cette configuration, on aurait plus facilement imaginé cette prestation au sein de la médiathèque de la ville, au milieu d’autres livres, plutôt que dans cette salle sombre et froide du Théâtre Le Petit Vélo. Les enfants furent malgré tout attentifs tout au long de cette heure et quart de spectacle, la magie se révélant véritablement seulement dans les intonations du comédien et dans les mots de Saint-Exupéry.

Crédits photographiques : © Festival Musiques Démesurées

Lire aussi :

La 21e édition du festival Musiques Démesurées autour de Betsy Jolas

(Visited 170 times, 1 visits today)

Plus de détails

Clermont-Ferrand. Théâtre le Petit Vélo. 6-XI-2019. Sophie Lacaze : Le Petit Prince, conte musical sur un texte d’Antoine de Saint-Exupéry. Montage des dessins projetés : Bernard Paccot. Alain Carré, comédien. André Maisonneuve, flûte. Hiroé Namba, violon. François Schmitt, alto. Alexandre Péronny, violoncelle. Nadia Ratsimandresy, ondes Martenot

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.