À emporter, CD, Musique d'ensemble

Intégrale jubilatoire des cinq concertos pour piano de Beethoven par Jan Lisiecki

Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Cinq concertos pour piano et orchestre. Academy of Saint Martin in the fields, direction et piano : Jan Lisiecki. 1 coffret 3 CD. Enregistré en décembre 2018 au Konzerthaus de Berlin. Notice bilingue anglais, allemand. Durée : 2h54

 

Pour fêter les deux cent cinquante ans de la naissance de Beethoven, les éditeurs mettent les petits plats dans les grands. Evidemment, la DG se doit de tenir son rang, à commencer par ces concertos par avec l’.

Beethoven_Complete Piano Concertos_Jan Lisiecki_Academy of St Martin in the FieldsA l’audition de ce coffret on est d’emblée conquis par la qualité de toucher et la musicalité raffinée du jeune pianiste canadien d’origine polonaise né en 1995. En concert à Berlin, son jeu immaculé frôle la perfection digitale, alliant en permanence clarté et lisibilité avec un toucher sensible, frémissant et délicat. Pratiquement impeccable, hormis quelques très rares fautes de doigts et une ou deux entrées un peu brutales, son interprétation fait aussi preuve d’émotion et de lyrisme en particulier dans un splendide mouvement lent du Concerto n° 3, véritablement bouleversant.

L’ est brillante et nerveuse à souhait, avec une mise en valeur des timbales volontiers sèches et percussives, qui montre que la connaissance des instruments anciens est passée par là, et une homogénéité et une cohésion sans faille.

Nous tenons là une des plus belles versions récentes de ces concertos qui font passer l’auditeur du classicisme finissant au romantisme le plus flamboyant, à laquelle nous n’apporterons que deux légères réserves. D’une part le principe de la direction depuis le clavier, s’il assure l’homogénéité de conception de l’ensemble, manque quand même parfois un peu de contraste, en particulier dans les deux derniers concertos qui requièrent plus d’affirmation parfois conflictuelle de l’orchestre. Les exemples abondent dans lesquels un grand maestro donne une réplique plus marquée qui fait contre-poids aux propositions du soliste. Revenons pour illustrer ce propos à Rattle face à Brendel, voire l’inusable face à face de Klemperer avec Barenboïm, toujours impressionnant malgré les ans. La seconde réserve s’adresse à l’éditeur qui aurait pu joindre à ces concertos quelques autres pièces concertantes comme le rondo WoO 6 ou la géniale fantaisie chorale pour compléter un minutage un peu juste.

Réserves de peu de poids devant cette réussite jubilatoire d’un jeune interprète déjà impressionnant de maturité, qui prend d’emblée place au panthéon des interprétations de ces cinq concertos.

Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Cinq concertos pour piano et orchestre. Academy of Saint Martin in the fields, direction et piano : Jan Lisiecki. 1 coffret 3 CD. Enregistré en décembre 2018 au Konzerthaus de Berlin. Notice bilingue anglais, allemand. Durée : 2h54

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.