À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Saga musicale avec le jeune baryton Konstantin Krimmel

Plus de détails

Carl Loewe (1796-1869) : « Tom der Reimer », « Herr Oluf », « Erlkönig », « Odins Meeresritt » ; Adolf Jensen (1837-1879) : « Die Braut », « Rübezahl », « Waldesgespräch » ; Franz Schubert (1797-1828) : « Der Zwerg », « Gruppe aus dem Tartarus », « Prometheus » ; Robert Schumann (1810-1897) : « Belsatzar »,. Avec Konstantin Krimmel, baryton ; Doriana Tchakarova, piano. 1 CD. Alpha 549. Texte de présentation trilingue (allemand, anglais et français). Enregistré en mars 2019. Durée : 62:47

 

Superbe programme thématique consacré à des textes évoquant les sagas de la mythologie germanique. Interprétation magistrale du jeune baryton .
Krimmel
Un récital comme on les aime ! Cohérence du programme, tout d’abord, avec un choix de lieder qui relèvent tous davantage du genre musical de la ballade, forme narrative consacrée à une histoire racontée à la troisième personne plutôt qu’à l’expression lyrique d’un sentiment ou d’un état d’âme. Les textes retenus font la part belle à tout ce que la mythologie nordique et germanique contient d’elfes, d’ondines, de nains, de rois mégalomanes, de déités ou d’autres créatures mystérieuses, ce qui donne lieu à des pièces généralement tourmentées, faisant toutes appel à une écriture vocale contrastée et à un piano extrêmement présent et volontiers déchainé. À côté de quelques pièces connues – notamment Die Feindlichen Brüder et Die Beiden Grenadiere de Schumann, Tom der Reimer de Loewe –, on découvrira des lieder rarement entendus comme par exemple les belles compositions du très wagnérien : Die Braut, Rübezahl et Waldesgespräch seront pour beaucoup une révélation. De Schumann figure également au programme le plus rare et très dramatique Belsatzar, de même qu’on se délectera des lieder de Loewe moins souvent rebattus, à l’image de ce Erlkönig qui n’a rien envier, dans ses inquiétantes insinuations, à celui de Schubert. De ce dernier compositeur, l’album propose, avec Der Zwerg, Gruppe aus dem Tartarus et Prometheus, trois des pages les plus sombres et les plus tourmentées.

Le baryton , âgé de tout juste vingt-six ans, est une véritable révélation. Lauréat de divers concours internationaux, il possède une voix richement timbrée, quoique quelque peu faible dans les notes les plus graves. Mais l’aigu est de toute splendeur, le legato est royal et l’interprète ne manque ni de volume, ni de pouvoir de coloration. Loin de la caricature, la manière dont il incarne différents personnages force le respect, même lorsqu’il s’agit de personnages féminins. À ses côtés, la pianiste rend pleinement justice à une écriture instrumentale très virtuose à laquelle elle sait donner à la fois clarté et caractère. Un disque qu’on écoutera en boucle en attendant avec impatience les suites qui très certainement ne tarderont pas à enrichir la discographie du lied.

Plus de détails

Carl Loewe (1796-1869) : « Tom der Reimer », « Herr Oluf », « Erlkönig », « Odins Meeresritt » ; Adolf Jensen (1837-1879) : « Die Braut », « Rübezahl », « Waldesgespräch » ; Franz Schubert (1797-1828) : « Der Zwerg », « Gruppe aus dem Tartarus », « Prometheus » ; Robert Schumann (1810-1897) : « Belsatzar »,. Avec Konstantin Krimmel, baryton ; Doriana Tchakarova, piano. 1 CD. Alpha 549. Texte de présentation trilingue (allemand, anglais et français). Enregistré en mars 2019. Durée : 62:47

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.