À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Le Stabat Mater d’Arvo Pärt par les Gloriae Dei Cantores

Plus de détails

Arvo Pärt (né en 1935) : Peace upon you, Jerusalem ; L’Abbé Agathon ; Salve Regina ; Magnificat ; Nunc dimitis ; Stabat Mater. Gloriae Dei Cantores, direction : Richard K. Pugsley. 1 SACD hybride AELF (Arts Empowering Life Foudation). Enregistré en 2018 et 2019 à l’église de la transfiguration à Orleans, Massachusetts. Livret en anglais. Durée : 69:02

 

Centré sur le Stabat Mater, l’une des œuvres maîtresses d’, ce disque offre également cinq autres pièces sacrées où le message spirituel du compositeur s’exprime pleinement.

Arvo Pärt_Richard K. Pugsley_AELFÉcrit en 1985, le Stabat Mater est une œuvre d’importance dans la production d’. D’une durée de 25 minutes environ, elle se place dans la continuité de sa Passion selon Saint-Jean, composée peu avant. Le Stabat Mater est une commande de la Société Alban Berg pour commémorer le premier centenaire de ce compositeur. L’œuvre est créée en 1985 dans sa version initiale et révisée en 2008 pour chœur mixte et orchestre à cordes. C’est cette dernière version qui est proposée dans le présent enregistrement. Arvo Pärt s’écarte sensiblement d’une illustration explicite de la douleur de Marie auprès de la Croix. Le compositeur nous convie plutôt à une quête émotionnelle avec ses moyens habituels, qui sont les fondements même de son discours musical : une écriture simple, voire minimaliste, n’hésitant pas à bousculer les règles immuables de la composition. Il casse le moule en écartant sensiblement la principe même de la modulation qui, depuis la Renaissance, restait une règle quasi absolue.

Dans le Stabat Mater, Arvo Pärt, par de subtils glissements entres voix et cordes, nous conduit de la déploration à la tristesse par une lumière ténue et fragile qui peu à peu conduit à un sentiment de réconfort et d’espérance. Son célèbre effet de « Tintinnabuli » rappelant les clochettes de l’orgue médiéval en un accord parfait majeur de trois notes illustre cette étincelle jaillissant peu à peu du texte musical. À l’écoute de cette musique on entend des influences venues de la Renaissance mais aussi de la culture orthodoxe.

Le reste du programme est tout aussi passionnant. On s’attardera peut-être sur le Nunc Dimitis qui offre un discours épuré à l’extrême, nourri de silences, où s’exprime la prière de Siméon. L’atmosphère est tendue et planante, en six minutes seulement : un chef-d’œuvre. Il est à noter une remarquable prise de son très aérée qui libère les voix et les cordes, les rendant célestes et planantes. Le support SACD en donne un équilibre parfait.

Les , un ensemble américain établi à Orleans au Massachusetts, pratiquent ce répertoire depuis de nombreuses années, particulièrement en concert. Ils savent de manière subtile créer les climats opposant profondeurs sonores et élans lumineux. L’interprétation – malgré la douleur des textes – reste sereine, maîtrisée, presque charmeuse paradoxalement. Le chœur et les instruments apportent dans cette lecture une atmosphère de chaleur et de paix. Le chef habite la musique aux limites du tempo et des tensions. Aux travers des autres pièces, dont un splendide Magnificat et un Salve Regina utilisant librement les sons continus de l’orgue, Arvo Pärt confirme l’expression d’un chant intérieur d’une profonde spiritualité, conçu pour un partage planétaire : un message de réconfort lancé à l’humanité.

Plus de détails

Arvo Pärt (né en 1935) : Peace upon you, Jerusalem ; L’Abbé Agathon ; Salve Regina ; Magnificat ; Nunc dimitis ; Stabat Mater. Gloriae Dei Cantores, direction : Richard K. Pugsley. 1 SACD hybride AELF (Arts Empowering Life Foudation). Enregistré en 2018 et 2019 à l’église de la transfiguration à Orleans, Massachusetts. Livret en anglais. Durée : 69:02

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.