Audio, Musique de chambre et récital, Parutions

Premier volet d’une intégrale d’orgue Saint-Saëns par Simone Vebber

Plus de détails

Camille Saint-Saëns (1835-1921) : Cyprès et Lauriers op. 156 ; Trois Préludes et fugues op. 99 ; Fantaisie en mi bémol majeur R 78 ; Fantaisie n° 3 en ut majeur op. 157. Simone Vebber à l’orgue Pietro Corna (2009) de la cathédrale Sant’Alessandro de Bergamo (Italie). 1 CD Da Vinci Classics. Enregistré à Bergamo en 2021. Livret en anglais. Durée : 56:39

 

Les œuvres pour orgue de restent peu connues du grand public hormis sa célèbre Symphonie n°3, où l’instrument à tuyaux se marie harmonieusement à l’orchestre. L’organiste italien nous ouvre, dans ce premier volet d’une intégrale en cours, la porte d’un monde foisonnant d’idées nouvelles et très originales.

laisse à la postérité environ une trentaine d’œuvres pour grand orgue dont le présent enregistrement propose d’en découvrir un premier tiers. Dès son plus jeune âge Saint-Saëns travaille l’orgue au Conservatoire de Paris avec François Benoit, obtenant son prix en 1851 à l’âge de seulement 16 ans. Il occupe dès lors le poste d’organiste à l’église Saint-Merri, on l’entend aussi à Saint-Séverin et par la suite il devient en 1857 titulaire de l’orgue de l’église de la Madeleine. Il accueille à cette tribune de nombreux musiciens dont Franz Liszt qui reconnut en lui le plus grand organiste vivant. Il resta vingt ans à cette tribune, une heureuse époque dans sa vie d’artiste.

Diverses œuvres présentées ici évoquent des évènements particuliers dont Cyprès et Lauriers op. 156, écrite pour orgue et orchestre en 1919 pour célébrer la victoire des alliés et dédiée au président Raymond Poincaré. adapte ici une version pour orgue seul tout à fait convaincante. Le premier volet est une lamentation sur les horreurs de la guerre alors que le deuxième évoque de réconfortantes cérémonies militaires, jusqu’au triomphe. Les Trois Préludes et fugues op.99 font référence à Johann Sebastian Bach avec un écriture virtuose et des fugues à quatre voix de facture très soignée. Saint-Saëns aime la liberté de l’improvisation, ce qui se retrouve dans ses Fantaisies pour orgue. On y retrouve Bach une nouvelle fois, mais aussi Franck et Lefébure-Wely son prédécesseur à La Madeleine, en de subtiles demi-teintes où les arpèges pianistiques nourrissent le discours.

Le livret du CD ne dit rien sur l’orgue utilisé, heureusement une photo permet d’en retrouver la trace : il s’agit de celui de la Cathédrale San Alessandro de Bergame en Italie. Un instrument construit en 1842 par Felice Bossi et remanié complètement en 1995 par Pietro Corna (Bergame). On devine un orgue de type post symphonique bien adapté à l’écriture de Saint-Saëns. Simone Vebber aborde ce répertoire de manière souveraine et altière. On retrouve le Saint-Saëns audacieux et novateur, à la fois inspiré par les maitres du passé. L’acoustique large et profonde de la cathédrale de Bergame n’est pas sans rappeler celle de la Madeleine à Paris pour laquelle furent pensées ces pièces. On attend la suite de cette intégrale de qualité avec curiosité, d’autres découvertes seront sans doute au rendez-vous.

Lire aussi :

Saint-Saëns par Yoann Tardivel sur un orgue bordelais

(Visited 182 times, 2 visits today)

Plus de détails

Camille Saint-Saëns (1835-1921) : Cyprès et Lauriers op. 156 ; Trois Préludes et fugues op. 99 ; Fantaisie en mi bémol majeur R 78 ; Fantaisie n° 3 en ut majeur op. 157. Simone Vebber à l’orgue Pietro Corna (2009) de la cathédrale Sant’Alessandro de Bergamo (Italie). 1 CD Da Vinci Classics. Enregistré à Bergamo en 2021. Livret en anglais. Durée : 56:39

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.