Flash info

Décès du ténor Nigel Rogers

 

Le ténor anglais est décédé ce 19 janvier. Natif de Wellington dans le Shropshire britannique, il fait ses études au King’s College de Cambridge où il participe au célèbre chœur sous la direction de Boris Ord. Il étudie par la suite en Italie et à Münich avec Gerhard Hüsch et est rapidement associé au Studio der Frühen Musik local sous la houlette de Thomas Binkley. Mais il demeure célèbre dans le répertoire baroque tant dans l’air de cour français, le song dowlandien et surtout le répertoire montéverdien. Il participe au mythique enregistrement de l’Orfeo sous la direction de Nikolaus Harnoncourt en 1969, où il ne tient qu’un rôle très secondaire en berger, mais tient ensuite au disque deux fois le rôle titre, dans la célèbre gravure de Jürgen Jürgens puis sous la direction de Charles Medlam. Son timbre mordoré, son agilité dans les vocalises les plus périlleuses au monologue du troisième acte demeurent des modèles du genre. Il œuvre parallèlement à la redécouverte du répertoire baroque vocal italien avec son ensemble Chiaroscuro, fondé en 1979. Mais il affiche aussi un large répertoire, de Billy Budd de Britten à Arden Lust d’Alexander Goehr, et occasionnellement interprète le lied romantique allemand. Il se consacre aussi à la pédagogie enseignant ponctuellement à la Schola Cantorum Basiliensis et de manière récurrente, à partir de 1978 au Royal College of Music à Londres. Il se lance même dans la direction d’orchestre notamment dans plusieurs oratorios de Haendel. On lui doit également plusieurs travaux musicologiques d’une confondante érudition. (BH)

(Visited 427 times, 1 visits today)
 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.