Annonce Rencontres musicales de Vézelay du 25 au 28 août

 

Fidèle aux passerelles entre mémoire et exploration, entre traditions et intimités, inspirations sacrées et invitations au voyage illuminent cette 22e édition des Rencontres musicales de Vézelay. Un double sillon ou les chœurs et la voix dans tous ses états règnent formidablement, en donnant leur chance a des talents audacieux et en devenir. En reposant assurément sur des musiciens confirmés et attendus.

Cette année, de grandes pages de musique chorale tournées vers les XIXe et XXe siècles côtoient de nombreux concerts et propositions gratuites, aussi dépaysantes que rafraichissantes, des rythmes et danses d’Amérique latine aux polyphonies bulgares en passant par les mélodies populaires de Transylvanie.

Aussi, de belles phalanges baroques célèbrent leur première venue, telles de nouvelles fleurs en pleine éclosion : Reinoud Van Mechelen honore Pierre de Jéliote, éminent haute-contre du XVIIIe siècle inspirateur de Rameau ; Paolo Zanzu accompagné par le jeune chœur de Paris présente Esther dans sa version de 1720, œuvre majeure de Haendel peu souvent jouée qui ouvre pourtant déjà la voie à ses grands oratorios ; le talentueux claveciniste Bertrand Cuiller, lequel en amoureux inconditionnel de Scarlatti réunit cette fois dix voix solistes exceptionnelles autour de son poignant Stabat Mater ; sans oublier Bruno Kele-Baujard qui avec l’Ensemble Zene, fait honneur aux pièces traditionnelles du Codex Caioni, à la recherche des couleurs et des saveurs d’une musique baroque de l’Est imprégnée des influences asiatiques et tsiganes.

Chefs et ensembles prestigieux français et internationaux fidèles au festival ne manquent pas à l’appel : parmi lesquels Mathieu Romano avec l’Ensemble Aedes et ses fidèles compagnons des Siècles ; Sigvards Kļava avec l’immense Chœur de la Radio Lettone ou encore le chœur Ghislieri dirigé par Giulio Prandi, acclamé avec une ferveur méritée l’année dernière, qui nous fait à nouveau l’honneur de clore le festival. Tous servent l’expression spirituelle de grands maîtres – ici Bruckner, Tchaïkovski, Rossini ou encore Poulenc – nous menant là où ils apparaissent incomparablement voire étonnamment authentiques. Là où ils coulent prodigieusement leur pensée musicale.

Deux ateliers de beatbox et de chant bulgare, des séances de Qi Gong, un stage avec l’épatant big band vocal Voice Messengers, une cantate participative et le désormais très attendu bal des Rencontres, qui cette année fera honneur aux musiques tsiganes signent une édition festive, foisonnante, aux bras tendus vers toutes les musiques et surtout résolument participative pour chanter et danser avec les musiciens !

Réservations et programme détaillé sur le site de la Cité de la Voix

(Visited 117 times, 1 visits today)
 
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.