Audio, Musique d'ensemble, Parutions

De Lalande magnifié par l’ensemble Correspondances

Plus de détails

Michel-Richard de Lalande (1657-1726) : Dies irae S.31 ; Miserere S.27 ; Veni creator S.14. Ensemble Correspondances, direction : Sébastien Daucé. 1 CD Harmonia Mundi. Enregistré en février 2021 à l’Arsenal de Metz. Durée : 80:20

 

Avec ce nouvel enregistrement, et son ensemble vocal et instrumental Correspondances reviennent à .

Compositeur baroque déjà fréquenté par l’ensemble, notamment à travers ses Leçons de Ténèbres, Lalande est un des Sous-maîtres de la Chapelle royale à compter de 1683, charge qu’il cumulera plus tard avec différents offices de la Musique de la cour. Célèbre en son temps pour ses nombreux grands motets (près de quatre-vingts) qui ponctuent l’année liturgique et rythment la vie de la cour au temps de Louis XIV (lors de naissances, funérailles, anniversaires…), Lalande n’est plus que partiellement connu de nos jours pour ses œuvres religieuses, que ce soit au concert ou au disque.

Cette publication de est donc fort bienvenue, comme furent en leur temps celles d’Edward Higginbottom, de William Christie, d’Olivier Schneebeli, de Vincent Dumestre et de Philippe Herreweghe en particulier. Ce disque de doublonne d’ailleurs avec celui de ce dernier, également chez Harmonia Mundi (1990) avec un Dies irae et un Miserere, et leur adjoint un grand motet de moindre envergure, un Veni creator, trois œuvres datées respectivement de 1690, 1687 et 1684, soit un de Lalande au début de sa carrière officielle.

Comme toujours magnifiquement réalisée, que ce soit le chœur, les « récits » de solistes (issus du chœur), le continuo ou l’orchestre, l’interprétation de Sébastien Daucé et son ensemble est en tout point remarquable même si l’on aurait pu souhaiter une meilleure caractérisation expressive de l’esprit des œuvres, sombres et recueillies (le Dies irae et le Miserere), et plus d’émotion. Cette réserve mise à part, c’est une belle publication qui comme toujours bénéficie d’une superbe prise de son, et de notes intéressantes de Thomas Leconte, chercheur au CMBV et par ailleurs éditeur d’une bonne part du programme.

(Visited 289 times, 1 visits today)

Plus de détails

Michel-Richard de Lalande (1657-1726) : Dies irae S.31 ; Miserere S.27 ; Veni creator S.14. Ensemble Correspondances, direction : Sébastien Daucé. 1 CD Harmonia Mundi. Enregistré en février 2021 à l’Arsenal de Metz. Durée : 80:20

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.