Danse , La Scène, Spectacles Danse

Oona Doherty au Théâtre de Chaillot : blue(s) à l’âme

Plus de détails

Paris. Théâtre de Chaillot. 22-X-2022. Navy Blue. Direction artistique : Oona Dohert. Chorégraphie : Oona Doherty en collaboration avec les danseurs. Musique : Sergeï Rachmaninov, Concerto no 2 en ut mineur, Jamie xx. Vidéo, projections : Nadir Bouassria. Lumières, direction technique : John Gunning. Texte : Oona Doherty et Bush Moukarzel. Costumes : Lisa Marie Barry, Oona Doherty. Régie générale : Lisa Marie Barry. Avec : Amancio Gonzalez Miñon, Andréa Moufounda, Arno Brys, Kinda Gozo, Hilde Ingeborg Sandvold, Joseph Simon, Mathilde Roussin, Ryan O’Neill, Sati Veyrunes, Thibaut Eiferman, Tomer Pistiner, Zoé Lecorgne, Magdalena Öttl

propose une variation sur le bleu, teintée de révolte sociale et de quête d’insouciance, à l’esthétique souvent disgracieuse mais aguicheuse.

Navy Blue

Navy Blue, dernière création de la chorégraphe belfastoise, se veut tout autant dénonciation du capitalisme que recherche d’ataraxie dans ce monde formaté honni par la créatrice. Douze interprètes, à la maitrise inégale, s’engagent dans une performance qui emprunte tout autant aux codes du ballet néoclassique qu’à la danse urbaine, marque de fabrique de . Habillés dans de vastes dockers bleu de chine, les danseurs s’investissent dans des mouvements qui se partagent entre très grande fluidité et gestes saccadés, de manière épileptique, à la façon du Krump.

Au terme d’une première partie d’inspiration classique, les interprètes, tombés un par un tout au long de cette proposition dansée sur le Concerto n°2 en ut mineur de Sergueï Rachmaninov, gisent sur le plateau qui se recouvre lentement d’un liquide bleu. Cette vidéo bleue est projetée depuis les cintres et représente un sang fluide, comme caressé par une brise marine. La couleur bleue électrique qui sature désormais l’espace manifeste une esthétique poussive, à l’image du texte qui sera diffusé tout au long de la deuxième partie.

On pourrait entendre dans ce texte les inspirations de Kae Tempest ou même l’héritage d’une Sarah Kane politisée mais, la mélancolie manifeste de cette âme bleue, portée par de vrais moments de grâce, ne se soulève pas totalement de la scène. Le solo final, soutenu par une proposition sonore censée manifester une emphase bienvenue, manque sa cible et vient clore une heure d’effets grandiloquents. Le public, ce soir, apprécie manifestement la proposition : le bleu électrique et les basses assourdissantes ne se fondent pourtant pas dans une réelle poétique du bleu, pour laquelle il sera préférable de lire « Une histoire du bleu » du poète Jean-Michel Maulpoix.

Crédits photographiques : © sinje hasheider

(Visited 258 times, 1 visits today)

Plus de détails

Paris. Théâtre de Chaillot. 22-X-2022. Navy Blue. Direction artistique : Oona Dohert. Chorégraphie : Oona Doherty en collaboration avec les danseurs. Musique : Sergeï Rachmaninov, Concerto no 2 en ut mineur, Jamie xx. Vidéo, projections : Nadir Bouassria. Lumières, direction technique : John Gunning. Texte : Oona Doherty et Bush Moukarzel. Costumes : Lisa Marie Barry, Oona Doherty. Régie générale : Lisa Marie Barry. Avec : Amancio Gonzalez Miñon, Andréa Moufounda, Arno Brys, Kinda Gozo, Hilde Ingeborg Sandvold, Joseph Simon, Mathilde Roussin, Ryan O’Neill, Sati Veyrunes, Thibaut Eiferman, Tomer Pistiner, Zoé Lecorgne, Magdalena Öttl

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.