Biographies, Livre, Parutions

Bellini comme si vous y étiez

Plus de détails

Vincenzo Bellini. Gérard Denizeau. Bleu nuit éditeur. 175 pages. Août 2022

 

Comment écrire une biographie informée de alors que son ami et premier biographe, , a détruit la majeure partie de sa documentation, pour des raisons inconnues (jalousie ? Souci de garder la réputation intacte du compositeur ?) Les sources fiables sont rares. Pourtant Gérard Denizeau réussit à merveille à s’y retrouver.

Tout d’abord, l’auteur présente les faits, rien que les faits avérés. Il se glisse parfois dans les conjectures, il cite de temps à autres, mais alors il prévient honnêtement le lecteur. Il a ensuite l’intelligence de ne pas suivre le plan habituel : biographie, analyse des œuvres, événements contemporains des créations, mais il a l’habileté de tout mêler, l’étude des onze opéras de Bellini, plus littéraire que musicale, s’entrelaçant et s’expliquant par le contexte historique et la vie privée du compositeur, voire ses (rares) amours.

Sans doute le format resserré imposé par la collection Horizons de Bleu nuit éditeur a-t-il été dans ce cas plus un atout qu’une contrainte : avec un volume de petit format de moins de 200 pages, cela oblige à condenser les informations. Tel quel, l’ensemble se lit très bien, un peu comme un roman.

Les analyses des œuvres sont pertinentes, faciles à suivre, tout comme leur réception par le public et la critique de l’époque, du triomphe de I Capuletti e i Montecchi à la débâcle de Zaira, de la mauvaise réception de la première de Norma à sa victoire quelques représentations plus tard, de son premier opéra, Adelson e Salvini, à son dernier, I Puritani.

On y lit aussi ce que l’on savait déjà : oui, Bellini n’était pas quelqu’un de franchement sympathique, égoïste, dévoré d’ambition. Oui, il est mort seul, mais on ne sait toujours pas pour quelles raisons ses soi-disant amis lui ont fait défaut dans ses derniers jours.

La fin du livre propose un tableau synoptique, un catalogue complet des œuvres, y compris la musique sacrée, la musique pour orchestre, et autres compositions vocales et instrumentales. Suit une bibliographie et une discographie sélective avec laquelle nous ne sommes pas entièrement d’accord, car elle ne propose que des enregistrements anciens et aucun DVD. Dommage car les enregistrements récents ont été beaucoup réalisés sous forme de captations vidéos.

(Visited 100 times, 1 visits today)

Plus de détails

Vincenzo Bellini. Gérard Denizeau. Bleu nuit éditeur. 175 pages. Août 2022

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.