Annonce La Schubertiade de Sceaux : concerts les 10 décembre et 14 janvier

 

Direction artistique : Pierre-Kaloyann Atanassov

Saison parrainée par Frédéric Lodéon

Le vrai mélomane et l’embarras du choix

L’édito de Pierre-Kaloyann Atanassov

La Schubertiade de Sceaux 22/23 s’annonce plus excitante que jamais. Comment choisir parmi le vaste panel d’artistes et de programmes proposés ? On vous aide à choisir (et à vérifier du même coup si vous êtes un vrai mélomane).

Autant le dire tout de go : s’il y a UN concert à ne manquer sous aucun prétexte, ce sera le concert d’ouverture. Parce qu’entre une jeune prodige du violon et une star du piano au firmament, il y a un duo explosif. Et parce que l’histoire improbable de leur rencontre semble tout droit sortie d’une série de Netflix.

Oui… sauf que pour un mélomane respectable, manquer le concert du duo Geister, ce serait juste impensable. Les deux pianistes français, qui m’ont tapé dans l’oreille quand ils m’ont contacté voilà quelques années, ont entre-temps remporté le 1er Prix du concours de l’ARD à Munich, la compétition musicale la plus difficile au monde. Rater ça ? Un vrai mélomane en mangerait son chapeau.

Cela dit, en décembre, les six musiciens sur scène ne seront pas à proprement parler des seconds couteaux. Et si d’aventure l’audace vous prenait de snober le deuxième sextuor de Brahms sans excuse sérieusement valable, ce serait à vos risques et périls : d’aucuns ne se gêneraient pas pour asséner que vous êtes aussi mélomane que la perruque de Mozart.

Si un tel incident se produisait, ne perdez pas la face. Toisez l’insolent paltoquet d’un air digne et rétorquez sans ciller que vous préférez écouter Aline Piboule – ce sera là un argument de poids vous évitant de passer pour un mélomane de pacotille. Car écouter cette pianiste aux doigts de fée dans les programmes qu’elle met autant de soin à construire qu’un chef trois étoiles à élaborer son menu vous placerait d’emblée au niveau d’un mélomane fin gourmet.

Bon, et si vous oubliiez tout ce qu’on vient de dire ? Car à la réflexion, s’il y a UN concert à vous conseiller, c’est assurément, définitivement, celui de février. Parce que Clémentine Decouture est une soprano absolument hors norme, par son charisme, son aisance vocale, son ahurissante polyvalence stylistique. Si vous avez la chair de poule, ce ne sera pas forcément à cause des frimas de l’hiver – juste le signe que le mélomane qui est en vous n’est pas en train d’hiberner.

Quoique… et si, tout compte fait, LE concert ultime à ne pas manquer était le concert de clôture ? Parce que le mélomane, le vrai, n’a pas besoin de paillettes. La transparence du trio à cordes, la pureté de Mozart, la classe du trio Arnold : il n’y a que ça de vrai !

Bref… Pesez le pour, le contre (si tant est que vous trouviez du contre). Et rappelez-vous que l’abus de concerts n’est pas dangereux pour la santé, et que vous pouvez tout aussi bien choisir d’assister aux six !

PS. Rassurez-vous, le bonnet d’âne du pire mélomane de cette saison reviendra sans conteste au personnage du conte musical auquel vous ne manquerez pas d’assister avec vos enfants le 14 janvier : « Le roi qui n’aimait pas la musique »…

PROGRAMME

Debussy et Brahms à l’honneur pour le 3ème concert de la Schubertiade de Sceaux.

Samedi 10 décembre 2022 à 17h30

Quatuor Voce, Manuel Vioque-Judde alto, Sarah Sultan violoncelle

Debussy : quatuor – Brahms : sextuor à cordes n°2

Intitulé Poétiques de l’instant, le dernier disque du Quatuor Voce, paru en 2022 et consacré à Debussy, a été auréolé d’un Diapason d’or. Ensemble polymorphe et aventureux, le quatuor à cordes Voce jouera le Quatuor de Debussy, chef d’œuvre incontournable du compositeur. « C’est une œuvre charnelle qu’on affectionne pour sa fougue, son jeu de textures. Nous la jouons depuis plus de 15 ans. Elle est comme un vieux compagnon de route pour nous », précise Cécile Roubin, second violon du Quatuor Voce.
Le Sextuor à cordes n°2 de Brahms réunira ensuite pour la première fois le Quatuor Voce, l’altiste Manuel Vioque-Judde et la violoncelliste Sarah Sultan. « J’adore ce sextuor qui présente une très grande variété d’atmosphères avec d’une part la tendresse et la délicatesse, et d’autre part des accents populaires et un jeu rythmique dansant », explique Sarah Sultan. « Ce sera pour Sarah et moi un challenge de s’intégrer à cette petite famille resserrée qu’est le quatuor. C’est avec beaucoup d’expérience que l’on parvient à s’adapter au jeu d’un quatuor constitué », conclut Manuel Vioque-Judde.

 

 

 

 

 

 

 

La Schubertiade de Sceaux commence l’année 2023 en ouvrant ses portes aux petits et grands le samedi 14 janviers au cours de plusieurs manifestations.

A 17h30, le récital de piano d’Aline Piboule

Chopin: 4ème Ballade ; Abel Decaux: Clairs de lune (extraits) ; Granados Ballade de l’amour et de la mort
Beethoven: sonate n°32  op 111

Aline Piboule tient une place à part dans le monde musical : elle aime à mêler les styles, les époques, invitant le public à entrer dans des univers qui se croisent et s’enrichissent. Elle met ainsi en regard deux monuments de la littérature pianistique, la 4ème ballade de Chopin et l’op 111 de Beethoven avec l’inspiration espagnole de Granados et les « Clairs de lune » d’Abel Decaux, compositeur impressionniste français qu’elle a enregistré en 2020. Ce disque figure parmi les 15 meilleurs disques CHOC Classica de l’année 2021 et a été nominé aux International Classical Music Awards 2022 dans la catégorie soliste.

A 14h45 et 15h45 deux séances Bout’Schub spectacle musical pour les enfants (à partir de six ans) à découvrir en famille

« Le roi qui n’aimait pas la musique » Musique de Karol Beffa sur un texte de Mathieu Laine, pour clarinette, violon, violoncelle, piano et comédien.

Avec le Trio Atanassov, Magalie Grillard clarinette, Pierre Puy récitant. Durée environ 35 minutes.

 

Lieu des concerts : Hôtel de ville de Sceaux (92), 122 rue Houdan

Réservations : www.schubertiadesceaux.fr – Renseignements: 06 72 83 41 86

 

(Visited 353 times, 1 visits today)
 
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.