Danse , Flash info

Chaillot danse : une programmation nomade et pluridisciplinaire

Plus de détails

 
Instagram

Seul Théâtre national consacré à la danse, Chaillot Danse dirigé depuis un an et demi par , s'en éloigne pour la saison 2023-2024 à travers une multiplicité de formats qui privilégie les Expériences Chaillot, des week-ends thématiques mixant spectacles, performance, ateliers et animations.

La grande salle Jean Vilar étant en travaux, le théâtre est contraint de délocaliser hors-les-murs, à La Villette, à la MC93 ou à la MAC de Créteil, ses spectacles grands formats, pourtant pourvoyeurs de billetterie et de recettes propres pour l'établissement public.

Six grandes formes seront donc proposées sur les grands plateaux de ces théâtres, avec les retrouvailles le 30 novembre 2023 de et après 40 ans pour une collaboration autour de Pulcinella de Stravinsky, à La Villette. Y seront également accueillis The Romeo de qui sera créé cet été dans la Cour d'honneur du Festival d'Avignon, Into the Hairy de , le somptueux septuor tout juste créé à Montpellier Danse ou la nouvelle création « tribale » d'envergure d' pour 20 danseurs. Parmi les autres spectacles attendus, Anafaza, pièce fondatrice d' reprise trente ans après sa création pour La Batsheva, Outsider, la création de pour le Ballet du Grand Theâtre de Genève avec des sportifs de l'extrême, tandis que Nomad de sera programmé à la MAC de Créteil et EXTRA LIFE, la nouvelle création de à la MC93 à Bobigny.

La salle Firmin Gémier permettra tout de même d'accueillir des chorégraphes de renom, tels Marcos Morau pour Firmamento, Marco Berrettini avec My Epifunny, la nouvelle création de Leo Lerus, la fin de la carrière d'Hervé Robbe ou Thomas Lebrun avec Sous les fleurs, sa pièce pour cinq danseurs inspirée de sa rencontre avec les Muxes, transgenres originaires du sud du Mexique. Sans oublier la 6ème biennale flamenco qui retrouvera Chaillot en janvier et février 2024.

En parallèle, Chaillot danse propose sur la colline de Chaillot une programmation pluridisciplinaire orientée vers une diversification des publics, qui permet parfois de programmer à la dernière minute et d'ouvrir sur l'international. C'est, par exemple, dans le cadre du Chaillot expérience consacré à l'Algérie en novembre que recréera Tenir le temps, sa pièce pour le Ballet national d'Alger. L'artiste associée Dorothée Munyaneza proposera un programme d'œuvres groupées consacré au Rwanda, à l'occasion des trente ans du génocide. De son côté, le chorégraphe américain Daniel Linehan, vivant en Belgique, sera intégré dans Transatlantique, le Chaillot expérience consacré à l'Amérique du Nord. Enfin, Go Australia permettra de mettre à l'honneur deux femmes chorégraphes : Lucy Guérin et Prue Lang.

D'autres Chaillot expériences s'éloignent un peu de la danse, évoquant entre autres l'anthropocène ou l'approche des Jeux Olympiques, en juin, avec Marco d'Agostin, Marine Colard, Hortense Belhôte ou une battle à l'échelle de Chaillot. En fin de saison, Moebius morphosis réunira les acrobates de XY, les danseurs du Ballet de l'Opéra de Lyon et un chœur pour une nouvelle création dans la Cour carrée du Louvre, dans cette volonté d'œuvrer collectivement qui est chère à Rachid Ouramdane. (DG)

(Visited 292 times, 1 visits today)

Plus de détails

 
Mots-clefs de cet article
Instagram
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.