Cinéma, Flash info

Nouvelle partition pour le Napoléon d’Abel Gance

Plus de détails

 
Instagram

Objet de plus d'une vingtaine de versions et de nombreux montages depuis sa première projection à l'Opéra de Paris le 7 avril 1927 (4h), le chef d'œuvre d' va retrouver sa forme la plus proche de sa version intégrale dite « Apollo » de mai 1927, à l'époque d'une durée de 9h30 ! Annoncée en 2015 par Costa-Gavras, président de la Cinémathèque française, la reconstruction et restauration du film, sous la direction de Georges Mourier directeur de la Cinémathèque, est en passe de s'achever pour une présentation au public qui coïncidera avec les JO : juillet 2024. Projet colossal, il est chiffré à 4 millions d'euros (il manque encore un million !).

Film muet, mais musical, l'œuvre a été projetée depuis sa création avec divers accompagnements sonores ou assemblages de pièces, dont, à l'origine, 30 minutes d'une partition originale composée par Honegger mais dont ni le compositeur, ni le réalisateur ne seront satisfaits. Elle ne sera d'ailleurs pas jouée pour la version « Apollo », un mois après la première projection. Il s'agissait donc à présent de recréer une partition pour cette nouvelle version 2024. La tâche a été confiée à Simon Cloquet-Laffolye, compositeur et arrangeur de musiques de films, qui a, en visionnant les images, sélectionné des musiques du répertoire classique pour en réaliser un montage, tout en écrivant des « liaisons » pour maintenir un flux entre les séquences. A l'heure actuelle, 19 des 25 séquences du film (soit environ 5h15) sont réalisées. La partition est interprétée par les formations de Radio France : Chœurs et maîtrise, Orchestre National de France, Orchestre Philharmonique, Benjamin Bernheim prête également sa voix, sous la direction de Fabien Gabel. Un nouvel accompagnement musical qui se marie extrêmement bien aux images, comme nous avons pu le constater. La Cinémathèque organisait hier une projection des 8 premières séquences auxquelles nous avons pu assister. Le résultat est saisissant. Grandiose et bouleversant par sa beauté, sa virtuosité et son audace, le film sera présenté au public début juillet, en triptyque, comme voulu par , dans un lieu à sa mesure, dont le nom n'a pas été dévoilé pour le moment. (NF)

 

(Visited 417 times, 1 visits today)

Plus de détails

 
Mots-clefs de cet article
Instagram
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.