Lieu : Marches

Gioachino Rossini et Pier Luigi Pizzi, duo gagnant à Pesaro

Gioachino Rossini et Pier Luigi Pizzi, duo gagnant à Pesaro

Il y a 50 ans, dirigé par Claudio Abbado, la toute nouvelle production du Barbier de Séville revue par Alberto Zedda avait fait renaître l’opéra et donné à Gianfranco Mariotti l’idée du festival Rossini de Pesaro. Cette œuvre complexe, emblématique du compositeur, a pourtant été peu donnée au festival depuis, et jamais dans une production réellement satisfaisante. Pier Luigi Pizzi relève le défi. Peut-être, comme l’explique Gianfranco Mariotti dans sa préface au programme ...
Lisette Oropesa - Adina enfin heureuse © Amati Bacciardi

Lisette Oropesa, une Adina étincelante au ROF de Pesaro

Entourée d’une troupe de haut niveau, Lisette Oropesa incarne une Adina virtuose et émouvante, au cœur d’une mise en scène très et presque trop « buffa ». Un léger tohu-bohu accueille les spectateurs qui s’installent, une cacophonie moyen-orientale créée par l’orchestre qui s’accorde un peu plus bruyamment que d’habitude et semble mimer phonétiquement de joyeux bruits de rue... Au centre du rideau de scène, un grand faire-part rose annonce à tous les ...
Ricciardo et Zoraide ouvrent le festival Rossini de Pesaro

Ricciardo et Zoraide ouvrent le festival Rossini de Pesaro

Créé en 1818, il y a deux cents ans, Ricciardo e Zoraide est peut-être le moins réussi des opéras écrits par Rossini pour le Teatro San Carlo à Naples, mais cette nouvelle production de Marshall Pynkoski est un feu d’artifice de stars, avec un duel au plus haut niveau entre deux ténors, Juan Diego Flórez et Sergey Romanovsky, et un outsider gagnant, Xabier Anduaga. Le rideau se lève sur une immense tente ...
Standing ovation pour Torvaldo et Dorliska à Pesaro

Standing ovation pour Torvaldo et Dorliska à Pesaro

Torvaldo et Dorliska de Rossini, troisième œuvre au programme du Festival Rossini de Pesaro cette année, est un vrai triomphe. Une grille imposante, comme on en voit encore dans les palais et villas de la région, laisse voir une forêt obscure et mystérieuse, menace effrayante, mais aussi espoir d'évasion. Nous sommes du côté du château, dans une cour où Giorgio attend le duc, son maître, qu’il présente comme "un bestion" dont il ...
Gianluca Margheri-Pietra del paragone

La Pietra del Paragone, heureuse reprise au Festival Rossini de Pesaro

Premier triomphe de Rossini, l'opéra La Pietra del Paragone, vivifié par Pier Luigi Pizzi, revient à Pesaro. Sur la scène de l'Arena, une grande villa rectiligne et transparente dans le style des années 1970, blanche avec quelques détails rouges, meubles et objets design de l’époque. C'est la copie d’une véritable réalisation architecturale de Pizzi. Le chœur annonce l’intrigue, ouvriers et serviteurs en blanc occupés en chantant à remettre de l'ordre après une ...
Carlo Cigni, le Grand prêtre Hiéros, distribue quelques gouttes d'eau

La Fura dels Baus banalise le Siège de Corinthe à Pesaro

Le siège de Corinthe a ouvert le Rossini Opera Festival 2017, édition consacrée à la mémoire d'Alberto Zedda, son fondateur disparu l'an dernier. La scène très (trop) en pente laisse voir un dessin de sol desséché. De grosses bouteilles en plastique empilées, comme celles des fontaines à eau dans les bureaux, font office de murailles. Un groupe d’humanoïdes, vêtus de grenouillères colorées par des peintres tachistes débutants, hante les lieux. La production ...
Anna Maria Chiuri et Stefano La Colla

Une Aida tactile à Macerata

Dans Aida, un immense ordinateur portable figure l'univers dans cette dernière mise en scène de Francesco Micheli pour le Festival d'Opéra de Macerata. Au milieu de la vaste scène du Sferisterio, un immense plan incliné se dédouble et s’ouvre lentement pendant l’ouverture de l’opéra, ordinateur portable géant. Des projections animent le mur de fond de scène, hiéroglyphes et autres signes, qui ponctueront l’histoire de l'amour malheureux d’Aida et Radames, racontée par ...
Turandot-ph. Alfredo Tabocchini

Turandot sur un ours, à Macerata

Au Festival de Macerata dans Turandot, la mise en scène de Ricci/Forte surprend au début et s’essouffle à la fin. Reste la musique… Cinq boites, énormes, démesurées, transparentes, sont posées sur l’immense scène esplanade du Sferisterio. Dans l’une un ours blanc (à la Damien Hirst), dans une autre, moins grande, deux mariés, style gâteau de noces… Pour le metteur en scène Stefano Ricci, qui forme avec Gianni Forte, un duo, Ricci/Forte, ...
Podleś, Flórez, Peretyatko, trois stars à Pesaro

Podleś, Flórez, Peretyatko, trois stars à Pesaro

Cette année au Rossini Opera Festival de Pesaro, retour de la grande Ewa Podleś dans une reprise réussie de Ciro di Babylonia, et deux nouvelles mises en scène : Le Turc par Davide Livermore et La Donna par Damiano Michieletto. Un Ciro d’époque Versatile, irisée, sombre, luisante, monstrueusement divine et émouvante, la voix monte des tripes et semble venue de l’océan du temps, jade, miel et chocolat. Une voix de trois octaves qui va ...
Maria JoséSiri chante Norma au Macerata Opera Festival 2016

Tendre et furieuse Norma au Sferisterio de Macerata

Une très poétique Norma au festival de Macerata, dans les Marches, avec une mise en scène et des décors évocateurs et émouvants, et le très jeune chef, Michele Gamba qui sculpte l’orchestre en un support parfait pour les belles voix réunies par Francesco Micheli, directeur artistique du festival. Posés contre le mur du Sferisterio, d’immenses pilastres de résilles, longs rubans, lianes mouvantes évoquent une forêt vierge, des cercles magiques parcourus de ...
_12A9121

Musicologie et bel canto au festival Rossini de Pesaro

Cette année, le Festival Rossini de Pesaro fête son 35ème anniversaire. Un festival dont les feux du bel canto font oublier la spécificité musicologique. Son créateur, Gianfranco Mariotti, se souvient : «J’en ai eu l’idée en entendant, en 1969, à Milan, un Barbier de Séville dirigé par Claudio Abbado dans une nouvelle édition critique d’Alberto Zedda. Ma vie a changé ce jour-là !  J’ai eu l’impression d’entendre pour la première fois cet ...
macerata trovatore

Un flamboyant Trouvère à Macerata

Le festival de Macerata est une sorte de second Vérone, où les Arènes se nomment Sferisterio, un stade de jeu de pelote construit par la bourgeoisie locale en 1823. Dans les années 1920, le jeu devient moins populaire et le Sferisterio, dont l’acoustique est parfaite, change d’usage, avec une première représentation d’Aida en 1921. Cette année le Festival célébrait le centième anniversaire de Benjamin Britten avec le Petit ramoneur, et  le ...
insieme_DSC3551

Cyrus et Mathilde enchantent Pesaro

33ème Festival Rossini de Pesaro Ewa Podles, fascinante Ciro Poétique et fascinante, toujours juste,  la mise en scène de Davide Livermore  pour cette nouvelle création du festival de Pesaro, a porté ce petit opéra de jeunesse à des sommets de beauté, offrant aux immenses chanteurs un cadre à leur hauteur. Joué pour la première fois à Ferrare en 1812 alors que Gioachino Rossini avait 20 ans, Ciro  est l’un de ses opéras sur ...
pesaro_2011A

Pesaro, Rossini, opéras, provocations, conventions, découvertes et la mer

La 32ème édition du festival de Pesaro consacré à Rossini mettait à l'honneur trois opéras : Moïse en Égypte, Adélaïde Bourgogne et Le voyage à Reims.  Comme pour Wagner à Bayreuth, le festival de Pesaro (dans la région des Marches en Italie) se consacre à un seul compositeur : Rossini. Mais ce festival, né en 1980, n'est pas voué, comme la manifestation allemande, à la célébration rituelle d'une poignée de chefs-d'œuvre. Riche de ...
Grandiose et traditionnel

Grandiose et traditionnel

Festival de Macerata 2008 A Macerata le Sferisterio résonne des grands classiques de l’art lyrique depuis 1967. En réalité ce monument s’est essayé à l’art lyrique dès les années 20, une fois que la tauromachie italienne et le pallone col bracciale, pour lesquels il fut construit, furent passés de mode. Cette arène en demi-ellipse est impressionnante, avec ses 90 mètres de longueur et son mur de fond de 18 mètres de ...