Mot-clef : Andrés Gabetta

50459962_2102382616487205_6413746097012867072_o

À la Valette, sur une petite île, un grand festival baroque

Propositions musicales éclectiques, lieux de concerts uniques, programmation et prestations de haute tenue : le festival baroque de la Valette a tout d’un grand événement international. Dans les rues de la capitale maltaise, la communication autour de cette manifestation est bien discrète alors qu’en une quinzaine jours et trente-six représentations, l’offre musicale autour du répertoire musical baroque est autant de belle envergure que d’une richesse surprenante, à l’image de l’un des concerts les ...
bartoli

Avec Bartoli à Luxembourg, retour aux premières amours vivaldiennes

Fusion totale entre Cecilia Bartoli et son public de la Philharmonie de Luxembourg. La diva fait ressortir toute la richesse de l’œuvre du Prete rosso. Lors de la parution, il y a vingt ans, du premier récital consacré par Cecilia Bartoli à Vivaldi, les Griselda, Finda ninfa, Giustino, Farnace, L’Olimpiade, Bajazet et autres étaient encore des ouvrages pratiquement inconnus, dont certains n’existaient que dans une version discographique pas toujours recommandable ...
Dolce Duello Bartoli Gabetta

Cecilia Bartoli et Sol Gabetta, du duel au duo

Que l’on aime ou pas la diva italienne, chacun de ses disques thématiques, dont le programme est élaboré avec un soin musical recherché, est toujours un événement. Événement accompagné d’un système marketing parfaitement rodé où la sortie du disque est associée à une tournée de concerts européenne comme lors de son passage à Bruxelles. Outre la photo de la jaquette d’un kitch assumé, évoquant la complicité de deux accortes lolitas sous ...
bartoli gabetta

Cecilia Bartoli et Sol Gabetta, duels solaires à Bruxelles

Un heureux vent automnal aura placé Bozar de Bruxelles sur le trajet de la tournée de « Cecilia et Sol ». Les artistes viennent défendre le récent album « Dolce Duello » composé d’arias des XVIIe et XVIIIe siècles comprenant plusieurs airs avec violoncelle obligé. Loin de développer des propos trop « dolce », les deux solistes ont résolu ces duels sur le terrain commun d’une musique étoffée et pleine de caractère. C’est un poncif ...