Décès du chef d’orchestre Bruno Bartoletti

Le chef d’orchestre italien s’est éteint ce dimanche 9 juin à la veille de son 87ème anniversaire.

Né près de Florence, il fait ses études musicales au Conservatoire Luigi Cherubini de la capitale toscane et débute en 1953 dans cette même ville en dirigeant Rigoletto de Verdi. Il a été successivement premier chef invité de l’Orchestre du Mai Musical Florentin (1957-1964), de l’Opéra de Copenhague (1957-1960) et de l’Opéra de Rome (1965-1973). En 1964 il est directeur artistique et musical du Lyric Opera de Chicago, poste qu’il garde jusqu’en 1999. De 1985 à 1991 il a été aussi directeur artistique du Mai Musical Florentin, au moment ou Massimo Bogianckino en était le surintendant.

Spécialisé exclusivement dans l’opéra, Bruno Bartoletti a défendu la musique de son temps, participant aux créations mondiales de The Lost Paradise de Penderecki, Napoli Milionaria de Nino Rota, Don Rodrigo de Ginastera ou Il Figliuol prodigo de Malipiero. Il a aussi dirigé en premières italiennes Opera de Luciano Berio, Il Re Cervo de Hans Werner Henze, Wozzeck de Berg, Cardillac de Hindemith ou Le Nez de Chostakovitch.

Néanmoins sa discographie se situe dans un axe plus traditionnel, essentiellement avec le label Decca : La Gioconda (Caballé, Pavarotti, Baltsa, Milnes, Ghiaurov, National Philharmonic Orchestra), Un Ballo in maschera (Pavarotti, Tebaldi, Resnik, Milnes, Accademia Santa Cecilia di Roma) ou Il Trittico (Freni, Pons, Giacomini, Nucci, Souliotis, Alagna, Maggio Musicale Fiorentino). A noter, une curieuse Traviata en allemand sous étiquette Deutsch Gammophon, avec Hilde Güden, Fritz Wunderlich, Dietrich-Fischer Dieskau et l’Orchestre de la Radio bavaroise.

Articles de ResMusica consacrés à Bruno Bartoletti

Imprimer
Mots-clefs de cet article

Les commentaires sont fermés.

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.