philharmonie de paris 0718

Robbins romantique aux Étés de la danse

Danse , La Scène, Spectacles Danse

Boulogne-Billancourt. La Seine musicale. 28-VI-2018. Hommage à Jerome Robbins – Programme 2.
In the Night. Compagnie : Miami City Ballet. Chorégraphie : Jerome Robbins. Musique : Frédéric Chopin (Nocturne Opus 27, Op. 55 et Op. 9 pour piano). Scénographie : Miami City Ballet. Lumières : Jennifer Tipton, arrangées par Les Dickert. Costumes : Anthony Dowell.
Opus 19/The Dreamer. Compagnie : Pacific Northwest Ballet. Chorégraphie : Jerome Robbins. Musique : Sergueï Prokofiev (Concerto pour violon n°1 en Ré majeur, Op. 19). Scénographie : Peter Boal. Lumières : Jennifer Tipton (création), Mark Stanley (recréation). Costumes : Ben Benson.
Other Dances. Compagnie : Miami City Ballet. Chorégraphie : Jerome Robbins. Musique : Frédéric Chopin (Mazurka Op. 17, Op. 41, Waltz Op. 64, Mazurka Op. 63 et Op. 33). Scénographie : Isabelle Guérin. Lumières : Jennifer Tipton, recréées par Les Dickert. Costumes : Santo Loquasto.
The Four Seasons. Compagnie : Perm Opera Ballet. Chorégraphie : Jerome Robbins. Musique : Giuseppe Verdi. Scénographie : Bart Cook, d’après Jerome Robbins. Décors : Elena Solovyova.

Les amoureux de Chopin seront comblés : ce second programme d’hommage concocté par Les Étés de la danse présente In The Night et Other Dances chorégraphiées par Robbins sur la musique de Chopin. Les quatre pièces du programme tissent un univers onirique et donnent à voir une autre facette de , plus classique, lyrique et romantique.

Pour cette soirée, trois compagnies de renom – le , le Pacific Northwest Ballet et le Perm Opera Ballet – se partagent l’affiche, dans ce programme composé de In the Night, Opus 19/The Dreamer, Other Dances et The Four Seasons.

In the Night et Other Dances sont deux pièces pour lesquelles Robbins a puisé son inspiration dans la musique romantique de Chopin, les Nocturnes pour la première, des mazurkas et valses pour la seconde. Une autre source d’inspiration commune aux pièces de la soirée est le danseur Mikhail Baryshnikov, pour qui Robbins a créé les rôles principaux de The Dreamer et Other Dances. Classique et néoclassique, lyrique et romantique, ce second programme vient équilibrer à merveille le premier, éclatant et jazzy.

Le programme s’ouvre dans un registre élégant et raffiné, avec le très balanchinien In The Night, interprété par le , sur les Nocturnes de Chopin. Trois couples se succèdent, vêtus de somptueux costumes de bal, sur fond d’une nuit étoilée, mais sans décor pour ancrer l’action dans un contexte narratif ou une époque précis. Le propos reste abstrait et l’on se laisse porter à la rêverie, avec une once de mélancolie. Chacun des duos présente un caractère propre, mais l’on retiendra particulièrement la danse passionnée et vibrante de Katia Carranza, dans le troisième mouvement. Néanmoins, de manière générale, les duos manquent un peu de fluidité, peut-être en raison de l’appréhension de la première, dans cette danse qui requiert une technique irréprochable.

C’est à Dylan Wald du Pacific Northwest Ballet qu’incombe la lourde tâche d’assumer le rôle éponyme dans Opus 19/The Dreamer, créé pour Baryshnikov. Le jeune danseur, encore membre du corps de ballet, est remarquable de présence scénique et de virtuosité technique, dans une performance d’une exigence extrême. Moulé dans une tunique blanche qui n’est pas sans évoquer l’Apollon musagète de Balanchine, le personnage du rêveur évolue au milieu d’un songe peuplé de créatures vêtues de bleu. Rêve ou cauchemar, on ne sait. Le rêveur se laisse entraîner dans un duo avec l’énigmatique muse à la robe bleu nuit, incarnée par Sarah Ricard Orza. L’esthétique néoclassique, avec force usage de la sixième position, des décalés et des déhanchés néoclassiques, témoigne de l’influence majeure du maître sur . Le Pacific Northwest Ballet se distingue par la qualité de ses danseurs, et donne envie de courir les voir se produire dans les programmes à suivre aux Étés de la danse.

Other Dances a été créé en 1976 pour le duo de légende formé par Mikhail Baryshnikov et Natalia Makarova. Ce sont Simone Messmer et Renan Cerdeiro, étoiles du Miami City Ballet, qui interprètent ici cette fantaisie, marquée par l’influence des danses slaves, au rythme enlevé des mazurkas de Chopin. Renan Cerdeiro brille par ses sauts aériens, sa vivacité et la relation complice et malicieuse qu’il crée avec le pianiste. Simone Messmer est merveilleuse de grâce et de légèreté, le haut du corps souple et dansant, les pieds vifs et précis. Ce duo de 17 minutes est un petit bijou de virtuosité, de tendresse, d’humour et de raffinement.

Enfin, la soirée s’achève sur une note russe, incarnée par le Perm Opera Ballet qui interprète The Four Seasons. Le choix de cette compagnie est judicieux pour interpréter cette pièce classique, plus légère que les précédentes. Divertissement joyeux et plaisant, The Four Seasons, créé en 1979 sur la musique de Verdi, est une succession de quatre tableaux où chacune des saisons danse sous l’œil du dieu Janus. L’hiver, les danseuses frissonnent au souffle du vent du Nord. Puis le printemps, vert tendre et délicat, apporte une brise légère ; l’été, aux couleurs rouges, est chargé de sensualité, l’automne, de malice avec le faune bondissant. Le ballet donne lieu à de magnifiques variations de solistes.

Au fil des années, Les Étés de la danse continuent de nous ravir par une programmation de grande qualité, riche de belles découvertes. A l’image de ce deuxième programme, qui propose un moment privilégié et rare d’évasion au cœur de l’univers de Robbins.

Crédits photographiques : Photographie n° 1 : Other Dances, avec Simone Messmer et Renan Cerdeiro   © Alexandre Iziliaev; Photographie n° 2 : Opus 19/The Dreamer, Pacific Northwest Ballet  © Angela Sterling

Baniere-clefsResMu728-90-2b

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.