Eric Speller – Pièces pour hautbois

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Eric Speller (hautbois, cor anglais, hautbois d’amour), Olivier Peyrebrune (piano). Pièces pour hautbois. Antal Dorati (1906-1988), Heinz Holliger (né en 1939) Orchestre Royal Philharmonique des Flandres, direction Pierre Bartholomée. Ambroisie AMB 9933. DDD. Durée : 77’39’’. Enregistrements 2002 et 2003.

 

Voilà un enregistrement qui possède bien des atouts. Un répertoire original, des pièces pour hautbois de deux musiciens du XX° siècle aux carrières singulières, le chef d’orchestre et compositeur hongrois Antal Dorati (1906-1988) et le hautboïste, chef et compositeur suisse (né en 1939). Tous deux interprétés par un interprète de talent, le hautboïste Éric Speller à qui l’on doit chez le même éditeur des enregistrements magnifiques de Phantasiestücke de Schumann et de Contrastes de Britten.

La confrontation des œuvres des deux compositeurs laisse peu de place au doute : Dorati mise sur une modernité tardive (les œuvres enregistrées ici sont toutes des années quatre-vingt) tandis que Holliger dont la Sonate date de 1956/1957, révisée en 1999, est résolument tonale, compose des mélodies plus développées, plus abouties. D’Antal Dorati, élève de Zoltan Kodály et de Béla Bartók, les trois œuvres gravées sont dédiées à… Hans Holliger ! Si Duo concertante pour hautbois et piano, deux pièces de tempi contrastés, utilise avec virtuosité et humour des éléments folkloriques, les Cinq pièces pour le hautbois sont des pages de caractère qui exploitent des écritures très variées pour obtenir un résultat narratif. Trittico dans sa version avec orchestre à cordes, est d’un autre niveau, et Éric Speller passe du hautbois au hautbois d’amour et au cor anglais pour rendre justice à l’aide des douze cordes de l’Orchestre Royal Philharmonique des Flandres à cette belle œuvre très structurée qui fait souvent appel au chromatisme et aux racines populaires de la musique hongroise. Dans ces œuvres comme dans la très ludique Sonate pour hautbois solo de Holliger qui, compositeur, à l’avantage de posséder à fond les ressources de « son » instrument, Éric Speller est maître absolu du hautbois dont il exploite toutes les possibilités sonores et virtuoses avec une très grande musicalité. La présentation du CD en coffret cartonné est impeccable et le livret trilingue un modèle de clarté.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.