Banniere-ClefsResmu-ok

Saint-Saëns – L’esprit de la musique de famille

À emporter, CD et livres Jeunesse, ResBambini

Le Carnaval des animaux. Camille Saint-Saëns : Le Carnaval des animaux, Fantaisie pour violon et Harpe, Romance pour violoncelle et piano, Prière pour violoncelle et Piano, «  Mon cœur s’ouvre à ta voix » pour violoncelle et piano, Septuor. Renaud Capuçon, violon ; Gautier Capuçon, Violoncelle ; Frank Braley, piano ; Michel Dalberto, piano ; Emmanuel Pahud, flûte ; Paul Meyer, clarinette. 1 CD Virgin. 2003.

 

Saint-Saëns - L’esprit de la musique de familleLe mot allemand « Hausmusik » est sans doute plus adapté à l’esprit de ce disque (littéralement « musique à la maison », « domestique »…) que le qualificatif de « musique en famille » qui nous est pourtant plus familier. C’est que Saint-Saëns se réclame d’une tradition ancienne qui invitait les grands musiciens à se réunir en un lieu particulier pour se livrer régulièrement à d’intenses exhibitions privées où la qualité des intervenants portait la musique vers ses sommets. C’est un peu le voyage que nous proposent les musiciens réunis autour des frères Capuçon et de dans un enregistrement ludique et communicatif par son enthousiasme.

Le carnaval des animaux retrouve ici sa véritable vocation de fantaisie zoologique. Débarrassée du sempiternel texte parlé apocryphe cette œuvre se révèle être une pièce d’une profonde originalité sans équivalent dans la musique. Saint-Saëns y affirme son excellent esprit, son humour à l’aise dans le registre pourtant difficile de la caricature. Il contient en tous cas l’une des plus belles mélodies de la musique française (le cygne) et ne cesse de surprendre par son inventivité. et ont bien compris que cette pièce nécessite de leurs deux pianos les impulsions indispensables à une bonne restitution : être éloquents et maniérés mais sans tomber dans le grotesque, savoir varier les climats sans alourdir inutilement le propos. Pari réussi pour la fine fleur des instrumentistes français qui gravent dans la foulée un spirituel septuor déploie cette fois-ci une force de conviction qui permet à cette partition un peu moins achevée de s’épanouir.

Un autre intérêt du disque vient de la présence de pièces moins connues sans parler d’une transcription du « tube » mon cœur s’ouvre à ta voix extrait de Samson et Dalila qui est un hommage amusé, complice et néanmoins respectueux au Saint-Saëns aimé du public. Souvent galvaudé le compositeur ne mérite pas le mépris dont on l’affuble volontiers aujourd’hui. La Romance et la prière qui complètent l’enregistrement témoignent d’une veine au accents surannés qui, finalement, fait le charme désuet de cette musique.

On retiendra l’atmosphère conviviale de l’enregistrement, son absence de prétention néanmoins justifiée par une exigence de tous les instants.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.