Banniere-ClefsResmu-ok

Intégrale en sérénité de la musique de chambre de Ravel

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Maurice Ravel (1875-1937). Musique de chambre. Catherine Dubosc, soprano. Juliette Hurel, flûte. Marielle Nordmann, harpe. Patrick Gallois, flûte. Jean-Claude Pennetier, piano. Régis Pasquier, violon. Roland Pidoux, violoncelle. Michel Piquemal, baryton. Florent Héau et Nicolas Baldeyrou, clarinette et Le Quatuor Parisii. Enregistré en décembre 2001. Livret en français et en anglais. CD1 durée 75’04, CD2 durée 79’28. Saphir Production Réf : LVC 001044. 2004.

 

Les Clefs ResMusica

Si Ravel s’est fait une place dans l’Olympe des compositeurs français pour la plupart de ses créations scéniques, orchestrales et pianistiques, il est – pour une élite – porté aux nues pour ses œuvres de musique de chambre. Élève de Fauré, il reste l’un des maîtres d’un raffinement musical extrême et devient l’un des chaînons manquants qui permettent à la musique française de briller dans une Europe, aux côtés de l’Allemagne ou de l’Autriche depuis toujours rayonnantes.

Il est étonnant de constater que Ravel n’a pas beaucoup écrit pour ce genre musical mais chacune de ses œuvres a une histoire (à découvrir dans le livret). De plus, quel violoniste – au cours de sa carrière internationale – n’a pas donné le fameux Tzigane, ou les sonates incontournables en Ut ou en Sol majeur! L’introduction et Allegro pour harpe avec accompagnement de quatuor à cordes, flûte et clarinette offre un panel instrumental qui s’exprime d’une façon si convaincante que Schönberg reprendra cette formation pour écrire son Pierrot Lunaire. Que faire d’un orchestre symphoniquedans cette œuvre complète et aboutie? Elle nous transmet toute l’ingéniosité et toute la nouveauté d’un Ravel qui se livre complètement. Il y manque cependant La berceuse sur le nom de Fauré inspirée sur le thème des lettres de son maître en notation anglo-saxonne (sol, la, sib, ré sib, mi / fa, la, sol, ré, mi).

Il se dégage de ce disque une sérénité particulière accompagnée de l’enthousiasme provoqué par la réunion de grands solistes français que nous connaissons tous et que nous n’avons pas toujours l’occasion d’écouter autour d’une même partition. Entendre cette réunion d’artistes nous fait apprécier que la musique se vit aussi en amitié.

Tous ces musiciens connaissent parfaitement la partition. Quelques œuvres vocales sont sciemment choisies pour la connivence instrumentale qu’elles procurent et rappeler l’extraordinaire richesse du catalogue ravelien. Tous ces artistes ne sont pas là pour défendre un produit marketing, ils se font plaisir et surtout nous font plaisir. Des disques d’une telle trempe devraient être plus courants.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.