Jean Sibelius – Le compositeur des mille lacs

À emporter, Biographies, Livre

Jean Sibelius. Marc Vignal. Biographie. Fayard. Paris, septembre 2004. 1177 pages. ISBN 2-213-61663-9.

 

Il serait très maladroit de débuter cette chronique en affirmant : «Voici une énième biographie de ». Même mensonger, car cette biographie signée par Marc Vignal n’est que la deuxième en français. Après un livre «», déjà très documenté, écrit par Jean-Luc Caron aux Éditions L’Age d’Homme en 1997 nous découvrons ici une perle de savoir faire et de connaissance. Marc Vignal nous a en effet déjà habitué à ce traitement de faveur en signant entre autre en 2001 un formidable recueil «Haydn et Mozart» et réitère ici avec un compositeur finlandais dont on commence tout juste à redécouvrir la richesse du répertoire.

Pour en revenir à notre copieux ouvrage, le premier chapitre s’avère d’une grande utilité puisqu’il retrace en quelques pages l’histoire de la Finlande jusqu’au XIXe siècle. Une fois le contexte posé, l’auteur expose tout au long du livre un récit passionnant dans un style clair et agréable à lire. Né en 1865, la figure de Johan Christian Julius Sibelius – dit Janne puis Jean – est étroitement mêlée à l’histoire de son pays natal. C’est en gardant cette idée comme fil conducteur que l’auteur nous présente la vie du compositeur finlandais tout en y mêlant l’histoire politique et culturelle de cette jeune nation. De par sa renommée et son talent, le compositeur deviendra très vite une icône nationale et son image fera l’objet de toutes les manipulations politiques possibles. Décédé à l’âge de 92 ans, il aura l’honneur d’avoir des funérailles nationales.

Peu de compositeurs connaissent un tel engouement de leur vivant. Mais aujourd’hui, soyons honnête, ses œuvres ne sont pas tellement jouées en public. Seul le concerto pour violon échappe à cette règle. Pourtant, le répertoire de Sibelius est vaste, outre la musique symphonique ou concertante, il existe entre autres, des pièces pour piano, des mélodies etc…

Cette biographie de Marc Vignal est donc très précieuse car elle nous permet de mieux comprendre et saisir l’importance de au XXe siècle. Attention tout de même car les commentaires sur les pièces sont intégrés dans le texte et la lecture de certains passages est parfois un peu ardue. Qu’il soit musicien ou pas, le lecteur pourra s’abstenir de lire la préface. Cette dernière n’apporte rien si ce n’est un léger agacement face à un texte parfois difficile à saisir.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.