À emporter, Documentaire, DVD, DVD Musique

Keith Jarrett – L’art de l’improvisation

Plus de détails

Keith Jarrett – L’art de l’improvisation Documentaire. Réalisation : Mike Dibb ; Bonus : The Keith Jarrett Trio Live in Concert, Interviews supplémentaires de Keith Jarrett, Gary Peacock, Jack Dejohnette, Co-Production : DIBB Directions Production/ Channel 4/ EuroArts/ ARTE/ VideoArts Music ; Distribution : EuroArts. Notice trilingue. Format PAL/ 16 : 9 ; Sous-titrage Anglais, Allemand, Français, Italien, Espagnol. Durée : 84 mn + 42 mn (bonus) ; N°2054119

 

Les Clefs ResMusica

Le Samedi 14 Mai 2005 à 22h35, à l’occasion du 60ème anniversaire du pianiste, ARTE diffusait le premier portrait de . Un document intime sur un artiste majeur de notre époque, réalisé par Mike Dibb, l’auteur de The Miles Davis Story. Ce DVD est remarquable, et pour les passionnés de , c’est une leçon de musique et d’humanité à mettre entre toutes les mains. On entre dans une fascinante exploration de l’univers et de l’œuvre de ce maître incontesté du jazz.

Né le 8 mai 1945 à Allentown (Pennsylvanie), Keith Jarrett commence à jouer du piano à l’âge de trois ans. A 6 ans, cet enfant prodige commence déjà à improviser et donne un premier récital. A 12 ans, on le considère comme un professionnel. Le jazz l’attire. Il apprend le saxophone, la batterie et la guitare. En 1962 il intègre la Berkelee School of modern music de Boston. Le grand batteur Art Blakey lui propose de rejoindre son groupe des « Jazz messengers » à New-York. Il travaille ensuite avec le grandissime Miles Davis puis le fabuleux Charles Loyd Quartet. En 1972, il se lance dans les concerts improvisés et le concert de Köln achève d’asseoir sa réputation planétaire. Cinq ans plus tard, en 1977, il crée son trio de légende avec le contrebassiste Gary Peacock et Jack Dejohnette à la batterie. Il n’abandonne pas pour autant Bach et Mozart qu’il vénère. Il est aujourd’hui une référence pour le monde du clavier jazz et même classique. Son jeu souple et fin, ses articulations, son style inimitable sont un enchantement. Il joue sur les sons et les couleurs avec une maîtrise ahurissante, tirant des sonorités et des mélodies de toute beauté. Il y a dans son jeu un lyrisme rayonnant qui nous emporte vers des sommets lumineux et envoûtants.

Le film est construit autour d’un long dialogue improvisé avec le pianiste mais aussi sa femme Rose Anne, son frère Scott Jarrett, son imprésario Steve Cloud et Manfred Eicher, patron de la firme allemande ECM, qui le suit depuis 1971. Mike Dibb donne aussi la parole aux fidèles qui l’accompagnent depuis plus de vingt ans : les musiciens de son trio, Gary Peacock, Jack DeJohnette. De superbes images de ses concerts et de ses improvisations scéniques accompagnent ce beau et passionnant documentaire. Depuis 1960, la plupart des concerts du maître ont été filmés. Et tous ceux qu’il a pu donner depuis 25 ans, essentiellement au Japon, ont été enregistrés et mis à la disposition du public par VideoArts. En arrière-plan se déroule l’entretien avec Keith Jarrett. Détendu et disponible, il raconte ses parents, son premier piano, son expérience de la musique classique et sa découverte du jazz.

Certains le disent capricieux, arrogant, parano et médiatique (plus de trois millions d’albums vendus de son Köln concert). C’est plutôt un génie touché par la grâce, une musicien à la croisée de toutes les musiques : du grand répertoire (jazz et musique classique) à ses compositions originales (sonorités nouvelles, tonalités world). Sur scène, il tisse une relation époustouflante avec son instrument.

Depuis trente ans, Keith Jarrett s’est forgé une marque de fabrique : l’improvisation de mélodies ciselées, répétitives, envoûtantes et harmonieuses. « On n’a jamais accordé à l’improvisation le respect qu’elle mérite, confie-t-il. Par sa nature, elle exige tout de vous. Tout se fait en temps réel, sans aucun montage. Votre système nerveux doit être en état d’alerte permanent… À un niveau qu’on n’atteint jamais en jouant autrement. Je suis essentiellement un improvisateur, je l’ai compris en jouant de la musique classique. »

Plus de détails

Keith Jarrett – L’art de l’improvisation Documentaire. Réalisation : Mike Dibb ; Bonus : The Keith Jarrett Trio Live in Concert, Interviews supplémentaires de Keith Jarrett, Gary Peacock, Jack Dejohnette, Co-Production : DIBB Directions Production/ Channel 4/ EuroArts/ ARTE/ VideoArts Music ; Distribution : EuroArts. Notice trilingue. Format PAL/ 16 : 9 ; Sous-titrage Anglais, Allemand, Français, Italien, Espagnol. Durée : 84 mn + 42 mn (bonus) ; N°2054119

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.