Concerts, La Scène, Musique d'ensemble

Vêpres solennelles de San Marco

Plus de détails

Saint Denis Basilique de Saint Denis, 22-VI-2005. Claudio Monteverdi (1567-1643) : Vêpres solennelles de San Marco. Il Concerto Italiano (Mauro Lopes et Riccardo Minasi, violons ; Carla Tutino, contrebasse ; Ugo Di Giovanni et Craig Marchitelli, théorbes ; Ignazio Schifani, orgue ; Francesco Moi, clavecin ; Anna Simboli et Alena Dantcheva, sopranos ; Andrea Arrivabene et Gianluca Ferrarini, altos ; Luca Dordolo et Vincenzo Di Donato, ténors ; Sergio Foresti et Matteo Bellotto basses) direction Rinaldo Alessandrini.

Festival de Saint Denis

On aurait aimé un peu plus de renseignements au sujet de ces Vêpres solennelles de San Marco de Monteverdi dans le programme du festival de Saint Denis, plus riche en publicité qu’en détails musicaux. Il est dit que ces Vêpres sont tirées des Selva Morale e Spirituale de 1641, parfois qualifiés de « mélange bizarre de musique sacrée » par certains musicologues, dernières pièces liturgiques de Monteverdi, composée pour l’église Saint Marc de Venise, dans lesquelles aurait pioché de quoi reconstituer un office complet. Pas un mot sur ses choix, sur les options possibles de l’œuvre, dont c’était la création française. Cela aurait pourtant été probablement passionnant à lire.

Ces Vêpres alternent classiquement antiennes et psaumes, se terminant tout aussi classiquement par un Magnificat. L’effectif est sobre : un orgue, un clavecin, deux théorbes, très discrets, une contrebasse et de deux violons, très dansants, et huit chanteurs, très concernés. Car l’atmosphère est à la fois au recueillement et à la flamboyance expressive. L’acoustique de la Basilique de Saint Denis, parfois problématique, convient cette fois-ci parfaitement, à l’exception des effets d’échos ou des arrêts brusques, qui ont tendance à se diluer. Telle quelle, l’interprétation séduit, le travail de enthousiasme. Le concert dure une heure. C’est peu au regard du plaisir ressenti, c’est beaucoup eut égard à l’inconfort des sièges, pourtant dotés cette fois ci de charmants petits coussins ronds, qui ne solutionnent hélas pas le problème des dossiers trop droits et de la place pour les jambes.

Rinaldo Alessandrini, en grande forme, gratifie l’assistance d’un bis, le resplendissant psaume 116 « laudate Dominum ». On sort de la Basilique de Saint Denis à la fois moulu et heureux. Certains des artistes présents ce soir là ont participé à l’enregistrement récent des Vêpres de la Vierge du maestro (lire notre chronique) qui seront données en 2006 au Festival de Saint Denis. Rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte.

Crédit photographique : © DR

(Visited 73 times, 1 visits today)

Plus de détails

Saint Denis Basilique de Saint Denis, 22-VI-2005. Claudio Monteverdi (1567-1643) : Vêpres solennelles de San Marco. Il Concerto Italiano (Mauro Lopes et Riccardo Minasi, violons ; Carla Tutino, contrebasse ; Ugo Di Giovanni et Craig Marchitelli, théorbes ; Ignazio Schifani, orgue ; Francesco Moi, clavecin ; Anna Simboli et Alena Dantcheva, sopranos ; Andrea Arrivabene et Gianluca Ferrarini, altos ; Luca Dordolo et Vincenzo Di Donato, ténors ; Sergio Foresti et Matteo Bellotto basses) direction Rinaldo Alessandrini.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.