À emporter, Opéra, Vidéo, Vidéo Musique

L’exemple vient d’ailleurs, Grétry superstar !

Plus de détails

André-Ernest-Modeste Grétry (1741- 1813) : Pierre le Grand, comédie en quatre actes en prose mêlée d’ariettes, paroles de Nicolas de Bouilly. Mise en scène : Dmitri Bertman ; décors et costumes : Igor Nezhny et Tatiana Tulubieva. Avec : Maxim Mironov, Pierre Le Grand ; Elena Voznessenskaya, Catherine ; Nikolai Galin, François Lefort ; Mikhail Davidov, Georges ; Elena Guschina, Geneviève ; Ekaterina Oblezova, Caroline ; Vladimir Bolotin, Alexis ; Victor Verzhbitsky, Menshikoff ; Sergey Kostyuk, Maturin. Chœur et orchestre de l’Opéra Helikon (chef de chœur : Denis Kirpanev), direction : Serguei Stadler. Réalisation : Nadezda Feodoridi. Enregistré en 2002 à l’opéra Helikon de Saint-Pétersbourg. Sous titrages anglais, français, allemand, russe. 1 DVD Arthaus Musik 101097 zone 0, durée 94’

 

Les Clefs ResMusica

Quelle mouche a donc piqué l’Opéra Helikon de Saint-Pétersbourg de programmer une œuvre si rare? Dans le cadre des manifestations officielles du tricentenaire de Saint-Pétersbourg, il s’agit probablement du livret, qui raconte les amours du tsar Pierre le Grand déguisé en charpentier, avec une paysanne française, Catherine, qui deviendra l’impératrice de Russie! Le prétexte est ténu, et d’autres ouvrages auraient aussi bien fait l’affaire, mais après tout pourquoi pas, puisqu’il s’agit d’entendre enfin la musique de Grétry!

Le montage d’un opéra-comique français en Russie avait toutes les chances de conduire au naufrage, tout du moins pour des oreilles françaises. Il n’en est rien, et cette production, malgré un exotisme certain, se place d’emblée en tête de la très courte vidéographie : alors qu’il existe des dizaines de chefs-d’œuvre oubliés de Grétry, nous connaissions déjà Pierre le Grand par des représentations du Théâtre Impérial de Compiègne. L’écueil majeur du montage d’un opéra-comique, les textes parlés en français intercalés entre les airs, a été surmonté d’une façon originale : un des protagonistes dit le texte, voire déclame les didascalies, relayé par un autre qui raconte la même chose… en russe! La diction française n’étant pas la spécialité de la troupe, nous entendons pêle-mêle une étrange conversation dans une langue inconnue, dans lequel on reconnaît ça et là des morceaux de dialogues ou des descriptions de mise en scène dans notre langue maternelle. Tout cela pourrait être ridicule, c’est au contraire diablement séduisant et vivant, grâce à une mise en scène proche de la comedia del’arte, pas si loin des tréteaux de la foire, où chaque personnage mimique, grimace, anime son personnage ou l’interprète de façon décalée. Une véritable leçon de théâtre populaire, au sens noble du terme. L’esprit de Grétry est bien là, et bien là.

Les costumes sont élégants, les décors jolis, toiles peintes représentant les bateaux que construit le charpentier Pierre, laissant assez de place aux protagonistes pour se mouvoir sur une scène qu’on devine petite, et participent à l’humour et au rythme du spectacle. La troupe ne regroupe pas de chanteurs exceptionnels de classe internationale. Mais tous respirent le bonheur de chanter et d’interpréter l’œuvre sans bouffissures prétentieuses. Seul le plaisir compte, et il est réellement présent. Tous se donnent à fond, à l’image du chef Serguei Stadler, à qui un des acteurs tend un violon à partir de la scène, et qui se lance dans un solo endiablé. Qu’importe alors, devant tant d’humour, de joie et de savoir faire, si le ténor est un peu bêlant, la soprano un peu mûre et les barytons sans grand relief vocal? L’amour de la musique, l’absence de prétention et le courage de proposer une œuvre rare emportent tout sur leur passage. C’est pourquoi, Malgré quelques réserves formelles, on n’hésite pas un instant à décerner un coup de cœur à ce DVD.

(Visited 208 times, 1 visits today)

Plus de détails

André-Ernest-Modeste Grétry (1741- 1813) : Pierre le Grand, comédie en quatre actes en prose mêlée d’ariettes, paroles de Nicolas de Bouilly. Mise en scène : Dmitri Bertman ; décors et costumes : Igor Nezhny et Tatiana Tulubieva. Avec : Maxim Mironov, Pierre Le Grand ; Elena Voznessenskaya, Catherine ; Nikolai Galin, François Lefort ; Mikhail Davidov, Georges ; Elena Guschina, Geneviève ; Ekaterina Oblezova, Caroline ; Vladimir Bolotin, Alexis ; Victor Verzhbitsky, Menshikoff ; Sergey Kostyuk, Maturin. Chœur et orchestre de l’Opéra Helikon (chef de chœur : Denis Kirpanev), direction : Serguei Stadler. Réalisation : Nadezda Feodoridi. Enregistré en 2002 à l’opéra Helikon de Saint-Pétersbourg. Sous titrages anglais, français, allemand, russe. 1 DVD Arthaus Musik 101097 zone 0, durée 94’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.