À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Les variations de Johannes Brahms par Irakly Avaliani : exercice de style périlleux

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897). Variations en Ré majeur sur un thème original op. 21 n°1 ; Variations en Fa dièse mineur sur un thème de Robert Schumann op. 9. ; Variations en Si bémol majeur sur un thème de Haendel op. 24. Irakly Avaliani, piano. 1 CD Intégral Classic (Sonogramme Collection) réf. INSO 221. 333. Enregistré en juillet 2004, auditorium du conservatoire de Clamart. Notice en Français, Anglais, Allemand. Durée 65’07.

 

Dans le Panthéon des grandes œuvres pour piano, les variations composées par figurent en haut du classement. De ce fait, il est fort dommage qu’elles soient si peu exécutées en public. Peut-être est-ce dû à leur grande difficulté? Il est donc très appréciable qu’aient été réunies sur un même enregistrement quelques-unes de ces pages de bravoure pianistique. Si nous regardons dans le dictionnaire en regard de l’article « variation », nous pouvons lire entre autre « passage d’un état à un autre ». Voilà un des nombreux défis qu’attend le pianiste quand il joue des variations, notamment celles de où certains des développements peuvent durer une trentaine de secondes à peine.

Le pianiste ouvre son programme par les Variations sur un thème original. Composé d’un thème écrit pour l’occasion et de onze variations. Cet opus était surnommé par l’auteur lui-même « variations philosophiques ». Rarement joué, il est pour ainsi dire inconnu du grand public, ce qui est regrettable.

Seconde œuvre présentée, mais la plus ancienne des trois, les Variations sur un thème de Robert Schumann. Le lien unissant le jeune à la famille Schumann n’est plus à présenter. Clara sera la dédicataire de l’œuvre que a composé, au lendemain de la naissance du septième enfant du couple, enfant dont il est le parrain. Le récital se conclut avec les Variations sur un thème de Haendel, pièce marquée du sceau de pianistes tels Leon Fleischer ou Julius Katchen.

Cet enregistrement donne l’impression générale que l’interprétation du pianiste pâtit de son envie de trop bien faire. adopte un tempo qui peut surprendre, assez lent en comparaison des versions connues. Ce n’est cependant pas cela qui gêne le plus. A vouloir trop détacher les notes, on peut parfois perdre la ligne générale de la variation. Pour reprendre des termes d’œnologie, on aurait peut-être aimé avoir « un peu plus de corps » dans l’exécution des œuvres. Par son envie de nous faire partager toutes les subtilités pianistiques du texte, l’artiste souligne un peu trop les basses ; certaines variations donnent le sentiment qu’il connaît des difficultés techniques alors qu’il n’en est rien.

Pour ne pas finir sur une touche trop critique, avouons que le pianiste reste logique avec lui-même et nous propose un discours cohérent tout au long du programme. Le présent enregistrement de Irakly Avaliani propose une vision originale de l’univers musical de Johannes Brahms.

(Visited 698 times, 1 visits today)

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897). Variations en Ré majeur sur un thème original op. 21 n°1 ; Variations en Fa dièse mineur sur un thème de Robert Schumann op. 9. ; Variations en Si bémol majeur sur un thème de Haendel op. 24. Irakly Avaliani, piano. 1 CD Intégral Classic (Sonogramme Collection) réf. INSO 221. 333. Enregistré en juillet 2004, auditorium du conservatoire de Clamart. Notice en Français, Anglais, Allemand. Durée 65’07.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.