À emporter, Essais et documents, Livre

Benoît Duteurtre Requiem pour une avant-garde

Plus de détails

Requiem pour une avant-garde. Benoît Duteurtre. Les Belles Lettres, Paris. 367 pages. 21 euros. ISBN : 2-251-44300-2. Dépôt légal : janvier 2006.

 

Cet essai n’a pas manqué de susciter de très vives polémiques lors de sa parution en 1995 aux éditions Robert Laffont. Il nous revient opportunément, revu, corrigé et complété, aux Belles Lettres, en cette année 2006. Rappelons la thèse défendue par Benoît Duteurtre, par ailleurs romancier réputé et talentueux, producteur enthousiaste à France-Musique et chroniqueur avisé pour plusieurs journaux. Pour l’auteur, Requiem pour une avant-garde résulte de la prise de conscience de l’académisme monolithique et indéboulonnable des tenants d’une modernité musicale très vite érigée en dogme, dispensée de nuances, de discussion et de générosité.

Inévitablement, les sourcilleux défenseurs de n’ont pas tardé à réagir violemment et à monter au créneau. Les contempteurs courroucés fustigeaient celui qui osait émettre réserves et critiques à l’encontre de ce qui lui semblait s’ériger en système, non de défense, mais de consolidation d’un certain nombre d’avantages acquis et destinés à être pérennisés. Duteurtre s’en explique franchement. On le lui a sévèrement reproché d’ailleurs. Mais cet essai n’est pas seulement et simplement une attaque en règle contre le système Boulez. Il aborde avec brio et verve de nombreux autres aspects de cette problématique qu’il serait également malhonnête de réfuter ou de minimiser. Sa culture musicale, mais pas uniquement, enrichit son texte et en réalité lui confère une saveur tout à fait recommandable. Il devient même éventuellement source d’informations et de stimulation vers la «conquête» d’horizons méconnus ou incompris.

On l’aura bien perçu, Requiem pour une avant-garde déborde amplement cette vision humaniste, il est aussi l’œuvre d’un journaliste qui se fait un authentique devoir de montrer et de signaler certaines anomalies, faits accomplis et étroitesse, tous en voie d’institutionnalisation dommageable, car nuisible et péjorative à la diversité, à l’ouverture, à la tolérance et à l’amour de l’autre et de sa différence. Par ailleurs, la plume est vive, alerte, précise, presque didactique mais toujours captivante.

Pour un regard pluriel donc. Instructif et constructif.

(Visited 702 times, 1 visits today)

Plus de détails

Requiem pour une avant-garde. Benoît Duteurtre. Les Belles Lettres, Paris. 367 pages. 21 euros. ISBN : 2-251-44300-2. Dépôt légal : janvier 2006.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.