À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Ariel Ramirez Populo non troppo pour cette fois

Plus de détails

Ariel Ramirez (né en 1921) : Navidad Nuestra ; Missa Criolla. Guido Haazen ( ?) : Missa Luba. Christal Rheams, vocaliste ; Manuel Melendez, José Sacin, Pablo Talamante, ténors. The Choral Art Society of Washington, direction : Joseph Holt. 1 CD Naxos (Intégral Classic distribution) 8. 557542. Enregistré en juin 2005. Notice bilingue (anglais-allemand). TT : 44’46’’

 

Si nous devions décerner un « Nanar d’Or » à un enregistrement, celui-là serait à coup sûr premier nommé toutes catégories avec les félicitations du jury ! Ces trois œuvres qui mêlent musique savante et folklore sont des classiques des chœurs amateurs. Riche idée que de les immortaliser, mais comme toutes pièces populaires l’écueil du ridicule n’est pas loin si elles ne sont pas excellemment servies.

Passons sur le chœur. La Choral Art Society of Washington n’est plus que l’ombre d’elle-même, après un prestigieux passé. Plutôt que de jouer les partitions originales, a cru bon de devoir les arranger pour « accentuer le côté populaire » comme il le dit lui-même dans la notice, traduite, dictionnaire dans une main et cerveau dans l’autre par le rédacteur de ces lignes – eh oui chez Naxos même dans des pièces venant de monde hispanophone et francophone le livret du CD est au minima sociaux : anglais et allemand.

Mais alors, que faut-il faire pour accentuer le « coté populaire » ? D’abord enlevez le piano et le clavecin prévus par Ramirez : trop classique. Mettez des guitares à la place, ça fera plus couleur locale. Les « Trois Ténors » sont passés par-là : alors que Ramirez ne demande qu’un seul soliste, Holt triple les effectifs. Le souci est que le troisième est dans une tessiture si grave qu’il en est inaudible. Avec deux violons et un large solo de castagnettes en plus, la carte postale est prête pour une Pampa de pacotille.

La Missa Luba est constituée d’improvisations de liturgies catholiques traditionnelles de l’ex-Congo Belge (République Démocratique du Congo, un temps appelée Zaïre) recueillies et fixées sur partitions par le missionnaire Guido Haazen. Après une pulsation lente à tuer un taureau (de la Pampa) à coup de figues molles pour Ramirez, le manque d’énergie pour la Missa Luba nous emmène droit au Requiem pour un cimetière d’éléphants. Seule bonne surprise, le solo de ténor est remplacé par la voix sombre et chaleureuse de Christal Rheams, présentée comme alto alors qu’elle est en réalité… chanteuse de Ryhtm and Blues ! Populaire oui, mais pas trop.

Plus de détails

Ariel Ramirez (né en 1921) : Navidad Nuestra ; Missa Criolla. Guido Haazen ( ?) : Missa Luba. Christal Rheams, vocaliste ; Manuel Melendez, José Sacin, Pablo Talamante, ténors. The Choral Art Society of Washington, direction : Joseph Holt. 1 CD Naxos (Intégral Classic distribution) 8. 557542. Enregistré en juin 2005. Notice bilingue (anglais-allemand). TT : 44’46’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.