À emporter, Vidéo, Vidéo Musique

Red Star, la mort d’une étoile

Plus de détails

Chœur de l’Armée Rouge, Ensemble de Danse de l’Armée Rouge, Direction : Colonel Anatoly Bazhalkin enregistrement du concert au Tchaïkovski Théâtre de Moscou en 1992. 1 DVD Warner 9031-77471-2. Zone 2. Sous titres anglais et japonais. Pas de notice explicite. 88’

 

Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître … Moscou en ce temps là accrochait des lilas jusque sous nos fenêtres … Il est évident que ce retour en arrière dans le temps nous dérange dans ce que nous avons eu comme références culturelles proposées par l’Union Soviétique. Nous n’oublierons pas les grands artistes qui furent aussi sollicités pour la propagande du rêve marxiste engendré par le dictateur Staline et ses successeurs (Khrouchtchev et Brejnev en premier lieu). La polémique n’est plus de rigueur au travers de Oïstrakh, Rostropovitch et Noureïev sans parler des compositeurs soviétiques du XXe siècle comme Prokofiev et Chostakovitch ou encore de ses écrivains dont l’identité artistique n’a pas toujours été comprise.

Comment rester insensible au professionnalisme de ces chanteurs dans un chœur qui aurait pu avoir d’autres horizons s’ils avaient eu l’opportunité de s’exprimer autrement que dans cette pression qui écrasait le Monde sous l’appellation du fameux «Chœur de l’Armée Rouge»… Evidemment aucun nom de soliste cité, un répertoire kitch que personne à ce jour voudrait redonner en programme. Aussi nous réécoutons les standards éculés du folklore «russe» comme les Yeux noirs indigestes ou encore les incontournables chansons patriotiques.

Le fait est que ce DVD nous propose un témoignage d’un grand chœur du monde musical du XXe siècle. Si l’Orfeon Donostiarra, par exemple, avait eu l’opportunité de bénéficier de ce genre de publicité, il serait comme il se doit au top des hits-parade de la musique classique.

Nous resterons abasourdis sur l’intervention de la troupe chorégraphique. Jamais un faux pas et des exhibitions artistiques depuis reprises par la plupart des danseurs de Hip Hop et de Break Danse. Tous les mouvements et les tableaux sont déjà présents comme les figures tête ou encore la coupole. On attend certaines figures non encore égalées telle que cette Danse du sabre où les danseurs ne sont pas seulement athlétiques mais proposent un niveau artistique qui nous semble magique. Comment ne pas être impressionné par ceux-ci, qui à plus d’un mètre du sol nous font une démonstration époustouflante sans jamais tomber dans l’exhibition de cirque.

A ne pas manquer pour les aficionados de Paganini une version du Caprice n°24 à la balalaïka qui est incontestable techniquement, mais restera dans les annales des incongruités musicales…

Ce DVD est à visionner pour comprendre la rigueur de l’amer et apprécier le bonheur de se dépasser dans l’abnégation de soi.

(Visited 124 times, 1 visits today)

Plus de détails

Chœur de l’Armée Rouge, Ensemble de Danse de l’Armée Rouge, Direction : Colonel Anatoly Bazhalkin enregistrement du concert au Tchaïkovski Théâtre de Moscou en 1992. 1 DVD Warner 9031-77471-2. Zone 2. Sous titres anglais et japonais. Pas de notice explicite. 88’

 
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.