Plus de détails

Braine-le-Comte. Eglise Saint-Géry. 10-VI-2006. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Symphonie n°1 en mi bémol majeur KV 16 ; Concerto pour clarinette en la majeur KV 622 ; Carl Maria von Weber (1786-1826) : Der Freischütz, ouverture ; Concerto pour clarinette n°1 en fa mineur op. 73. Jean-Luc Votano, clarinette. Orchestre philharmonique royal de Liège, direction : Louis Langrée.

L’OPL à l’Eté musical d’Horrues

Si nos comptes sont exacts, c’est la sixième fois consécutive que l’Orchestre Philharmonique de Liège est présent à l’Eté musical d’Horrues depuis 2000. Remarquable constance, et effort impressionnant pour un festival qui cultive la fidélité aux artistes, et dont le second projet de longue haleine, après l’accueil chaque année d’un grand concert symphonique, est l’intégrale des sonates pour piano de Ludwig van Beethoven, donnée sur plusieurs saisons par Cédric Tiberghien.

Après les présentations et remerciements d’usage pour une ouverture de festival, le concert débute par la Symphonie n°1 de Mozart, œuvre assez peu substantielle du jeune compositeur, mais qui comporte un intéressant Andante, pensif, et d’une gravité surprenante. Dans son interprétation, cherche la finesse et la lisibilité des lignes, mais l’acoustique assez floue de l’église Saint-Géry ne permet pas vraiment d’apprécier son souci de l’articulation et de la clarté.

Pour suivre, une des dernières œuvres de Mozart, le fameux Concerto pour clarinette, avec le premier soliste de l’OPL, , qui l’avait déjà joué lors du Festival « Il est né le divin Mozart », et qui va l’enregistrer très prochainement avec l’orchestre dont il fait partie (à paraître chez Cyprès). Votano est un clarinettiste à la sonorité claire, brillante et incisive, qui joue beaucoup sur la dynamique, osant des pianissimi d’une légèreté et d’une précision remarquables. Cette lecture simple et directe, techniquement brillante, à l’accompagnement admirablement dosé par , culmine dans un mouvement lent fin, poétique et léger, à l’expression très pudique. Deux bémols à cette interprétation solaire : les cordes de l’OPL ont un son légèrement métallique, et le clarinettiste se précipite quelque peu dans le début de l’Allegro final.

Après la pause, Weber à l’honneur avec l’ouverture de son opéra Der Freischütz. Martelant le thème de la « Gorge-aux-loups » avec une violence stupéfiante, c’est un Freischütz sinistre et brutal, au souffle dramatique intense que nous propose Louis Langrée, qui rappelle ainsi qu’il est aussi un excellent et très demandé chef d’opéra.

On retrouve ensuite Jean Luc Votano dans un nouveau Concerto pour clarinette, le n°1 de Weber. L’œuvre est fringante et virtuose, moins profonde que le concerto de Mozart, mais Votano en tire toute la sève expressive, et teinte le sylvestre mouvement lent de jolies teintes nostalgiques avant d’avaler d’une traite le rutilant et volubile finale.

Le programme pouvait paraître un peu court, mais il est complété par un bis très généreux, Introduction, thème et variations pour clarinette et orchestre de Rossini, une pièce qui demande une technique sans faille et beaucoup d’endurance. Encouragé par la présence émue de sa famille dans le public, Votano y est une nouvelle fois magistral, déclenchant un feu d’artifices de traits virtuoses et colorés.

L’Eté musical d’Horrues se déroule jusqu’au 25 juin.

Crédit photographique : © Orchestre Philharmonique de Liège

(Visited 58 times, 1 visits today)

Plus de détails

Braine-le-Comte. Eglise Saint-Géry. 10-VI-2006. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Symphonie n°1 en mi bémol majeur KV 16 ; Concerto pour clarinette en la majeur KV 622 ; Carl Maria von Weber (1786-1826) : Der Freischütz, ouverture ; Concerto pour clarinette n°1 en fa mineur op. 73. Jean-Luc Votano, clarinette. Orchestre philharmonique royal de Liège, direction : Louis Langrée.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.