À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix

Plus de détails

Joseph Haydn (1732-1809) : Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix. Quatuor Ysaÿe (Guillaume Sutre, Luc-Marie Aguera, violons, Miguel da Silva, alto ; Yovan Markovitch, violoncelle) Michel Serres, texte inédit, lu par l’auteur. 1 CD Ysaÿe Records Réf. : YR07. Enregistré à la Salle du Parlement (Besançon) les 24 et 25 septembre 2005. DDD. Notice multilingue (français, anglais, allemand, italien, espagnol, très complète). Durée : 72’03’’

 

Dans son œuvre écrite à l’origine pour orchestre, Haydn désirait traduire les paroles du Christ, et la destinait à accompagner une partie des cérémonies du vendredi saint. Michel Serres, le photographe Gérard Rondeau et le ont voulu ajouter une dimension profane à l’œuvre, qui est pourtant un témoignage de la foi profonde du compositeur. C’est sûrement cette double vision, religieuse et profane, maladroitement entremêlée, qui gêne à la fois l’écoute du CD et la lecture du livret : à la passion du Christ est ajoutée une réflexion sur la condition humaine finalement ni laïque ni religieuse. Le nous offre une magnifique version pour quatuor à cordes du chef d’œuvre de . Pureté, émotion, gravité, rigueur sans rigidité, richesse des couleurs, tous les éléments étaient présents pour faire de cet enregistrement une version de référence, grâce aux quatre interprètes qui mènent l’œuvre, rarement enregistrée dans cette formation, à son sommet. Mais c’était sans compter sur les textes de Michel Serres. Sans en juger le contenu, ces textes brisent le discours musical sans l’enrichir. Au contraire, ils provoquent davantage l’agacement, coupé dans le plaisir de l’écoute, que son attention. L’œuvre est fragmentée, ce qui rompt la progression musicale et il devient difficile d’en suivre le fil.

La notice contient de nombreuses informations sur l’œuvre, les interprètes et les textes de Michel Serres. Elle a été réalisée en collaboration avec le photographe Gérard Rondeau qui signe des clichés parfois assez macabres pris pendant les derniers conflits du XXe siècle, sûrement pour démontrer que, ce que l’Homme a fait au Christ, il le fait encore aujourd’hui. Même si les textes et les photographies sont discutables, la démarche est expliquée à la fois par l’auteur, le photographe mais aussi par les interprètes, ce qui est fort intéressant Toutefois, l’œuvre se suffisait amplement à elle-même.

Plus de détails

Joseph Haydn (1732-1809) : Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix. Quatuor Ysaÿe (Guillaume Sutre, Luc-Marie Aguera, violons, Miguel da Silva, alto ; Yovan Markovitch, violoncelle) Michel Serres, texte inédit, lu par l’auteur. 1 CD Ysaÿe Records Réf. : YR07. Enregistré à la Salle du Parlement (Besançon) les 24 et 25 septembre 2005. DDD. Notice multilingue (français, anglais, allemand, italien, espagnol, très complète). Durée : 72’03’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.