À emporter, CD, Musique d'ensemble

Mozart, Brahms et le Nash Ensemble, ça continue !

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : quintette pour clarinette et cordes, en la majeur K 581 ; Johannes Brahms (1833-1897)  : quintette pour clarinette et cordes en si mineur op. 115. The Nash Ensemble : Michael Collins, clarinette ; Marcia Crayford et David Ogden, violons ; Roger Chase, alto ; Christopher van Kampen, violoncelle. 1 CD CRD. Réf. : CRD 3445. Enregistré à Londres, All Hallows Church en 1986. DDD. Notice en anglais très complète. Durée : 71’24’’

 

Le , fondé en 1965, rassemble une quinzaine de musiciens londoniens du plus haut niveau, afin d’aborder toutes les formes et époques de musique de chambre, y compris contemporaines, et défendre les répertoires les plus originaux. Quarante ans après ça continue, l’ensemble est toujours là, et ce sont les mêmes raisons qui le font vivre. Ceci ne les empêche pas d’aborder les œuvres abondamment enregistrées comme les quintettes associant quatuor à cordes et clarinette de Mozart et de Brahms.

Ces deux chefs-d’œuvre sont rarement couplés sur CD. Peut être parce ce que ce ne sont pas les seules pièces de leurs auteurs pour la clarinette, peut-être aussi pour des questions de minutage sur disques vinyles. Cependant, leur mise en parallèle est fort intéressante car Brahms témoigne dans son quintette de sa reconnaissance, de l’héritage reçu de Mozart et Haydn dans le domaine de la musique de chambre, alors que leur répertoire avait été mis à l’écart par le romantisme pendant plusieurs décennies. Citons par exemple l’utilisation du quatuor à cordes classique, les formes parallèles en quatre mouvements très comparables avec en particulier les deux finales en variations ; mais aussi, dans les deux cas, la même mise en valeur sublime de la clarinette par son dialogue chaleureux et intime avec le quatuor à cordes, et enfin, peut être surtout, l’amitié musicale et personnelle pour les deux grands maîtres de l’instrument et musiciens d’exception qu’étaient les clarinettistes pour Mozart, et Richard Mühlfeld pour Brahms.

Composées en 1789 et 1891, ces deux ouvrages comptent parmi les dernières de leur auteur ; elles sont œuvres de synthèse et de grande maturité, d’un niveau bien supérieur à celles de leurs homologues Weber et Reger, et elles témoignent d’une parenté de tradition et de style musical, que ne contredit pas leur appartenance à deux époques radicalement différentes : classicisme viennois et référence au courant de pensée des « lumières » d’une part, plein romantisme combinant reconnaissance des acquis de la tradition d’autre part.

L’interprétation du de ce répertoire très connu, réunit toutes les qualités nécessaires et à la hauteur de ses nombreuses versions de référence. Elle combine à merveille leurs caractères mélodiques, incisifs ou intimistes, ne renie rien de ce qui les unit et les différencie, et met bien en avant toutes les richesses de timbre et d’expression, tant de la clarinette que du quatuor à corde. Signalons tout de même le choix de tempi généralement assez retenus voire très lents, du meilleur effet pour les deux seconds mouvements ce qui renforce encore le caractère de nocturne et de profusion mélodique de ces deux chef-d’œuvres.

En conclusion, nous tenons là un album de très bonne facture et très recommandable, tant pour son programme que pour la qualité de son interprétation.

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : quintette pour clarinette et cordes, en la majeur K 581 ; Johannes Brahms (1833-1897)  : quintette pour clarinette et cordes en si mineur op. 115. The Nash Ensemble : Michael Collins, clarinette ; Marcia Crayford et David Ogden, violons ; Roger Chase, alto ; Christopher van Kampen, violoncelle. 1 CD CRD. Réf. : CRD 3445. Enregistré à Londres, All Hallows Church en 1986. DDD. Notice en anglais très complète. Durée : 71’24’’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.