Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Concerto pour flûte, harpe et orchestre en do majeur K299 ; Andante (du Concerto pour piano n° 21 en do majeur K467) pour flûte, harpe et orchestre (arrangement Andreas N. Tarkmann) ; Thème et Variations (Andante grazioso de la Sonate pour piano en la majeur K331) pour flûte, harpe et orchestre ; Ruhe sanft, mein holdes Leben (Tempo di menuetto grazioso, d’après Zaïde, acte I, scène 3, K344) pour flûte et orchestre (arrangement Matthias Spindler) ; Les Flûtes magiques, pour 2 flûtes et orchestre (arrangement libre de diverses œuvres de Mozart par James et Jeanne Galway et David Overton) ; Rondo alla turca (Sonate pour piano en la majeur, K331) pour 2 flûtes et orchestre. James Galway, flûte & direction ; Jeanne Galway, flûte ; Catrin Finch, harpe ; Sinfonia Varsovia. 1 CD Deutsche Grammophon. Réf. : 477 6233. DDD. Notice : anglais. Durée : 73’48

 

Les puristes, les gardiens du temple Mozart grinceront des dents. Les autres, les amateurs du beau son applaudiront. Voici en effet tout un programme dévolu à la flûte du célèbre mise en valeur par le biais d’arrangements d’œuvres du compositeur autrichien. Après avoir joué plusieurs années durant comme première flûte solo de l’Orchestre philharmonique de Berlin (à la demande de Herbert von Karajan) Galway se lance à partir de 1978 dans une riche carrière de soliste. Pour le présent volume, intitulé Ma flûte magique, il s’entoure de sa femme, , également flûtiste de talent, de , harpiste et du dont il assure lui-même la direction.

Le Concerto pour flûte, harpe et orchestre en do majeur K299 (1778) reçoit une lecture enjouée aérienne et en définitive relativement acceptable pour le connaisseur. Il n’en va pas de même pour les autres pièces toutes passées par le savoir-faire d’arrangeurs tels que Andreas T. Tarkmann, Matthias Spindler et David Overton. Le Rondo alla turca, célébrissime partition issue de la Sonate pour piano en la majeur K331 est joué par les deux flûtes avec orchestre. Le résultat plutôt singulier n’est pas franchement désagréable quoiqu’en rien indispensable. Même analyse pour l’Andante du Concerto pour piano n° 21 en do majeur (K467, 1785), un des plus beaux et profonds du catalogue mozartien ; il revient, bien sûr, à la flûte de Galway.

Le résultat manque d’inspiration, de contrastes, de concentration recueillie et la suavité du jeu soliste ne parvient en rien à compenser le chef-d’œuvre original de Mozart. Le reste est à l’avenant, bien fait certes, beau au plan de la sonorité pure mais trop infidèle à la vision créatrice d’un génie pouvant aisément se dispenser de ce type de bricolage banalisé, bien peu convaincant in fine. Une conception qui pourrait un jour retenir (hélas !) l’attention d’une future Star Académie… du classique !

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Concerto pour flûte, harpe et orchestre en do majeur K299 ; Andante (du Concerto pour piano n° 21 en do majeur K467) pour flûte, harpe et orchestre (arrangement Andreas N. Tarkmann) ; Thème et Variations (Andante grazioso de la Sonate pour piano en la majeur K331) pour flûte, harpe et orchestre ; Ruhe sanft, mein holdes Leben (Tempo di menuetto grazioso, d’après Zaïde, acte I, scène 3, K344) pour flûte et orchestre (arrangement Matthias Spindler) ; Les Flûtes magiques, pour 2 flûtes et orchestre (arrangement libre de diverses œuvres de Mozart par James et Jeanne Galway et David Overton) ; Rondo alla turca (Sonate pour piano en la majeur, K331) pour 2 flûtes et orchestre. James Galway, flûte & direction ; Jeanne Galway, flûte ; Catrin Finch, harpe ; Sinfonia Varsovia. 1 CD Deutsche Grammophon. Réf. : 477 6233. DDD. Notice : anglais. Durée : 73’48

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.