Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Intégrale des symphonies. Guylaine Girard, soprano ; Marijana Mijanovic, contralto ; Donald Litaker, ténor ; Hao Jiang Tian, basse. Chœur d’oratorio de Paris (chef de chœur : Jean Sourisse), Ensemble Orchestral de Paris, direction : John Nelson. 5 CD Ambroisie AM 9993. Naïve Distribution. Enregistrement réalisé en juillet 2005 (symphonies 5 à 9) et janvier 2006 (symphonies 1 à 4) à l’Espace de projection de l’IRCAM à Paris. Livret en français et anglais. Durée totale 5h34’43’’.

 

L’enregistrement d’une intégrale des symphonies de Beethoven est une œuvre colossale qui demande une parfaite maîtrise de toute la chaîne, de l’interprétation à l’enregistrement. Le premier événement est bien entendu la sortie de cette nouvelle intégrale qui fixe sur l’aluminium un des plus grands joyaux de l’Art Musical ou de l’Art tout simplement.

est depuis 1998 le directeur musical de l’ et dirige dans les plus grandes villes du Monde : New-York, Los Angeles, Philadelphie, Boston, Cleveland, Londres, Dresde, Leipzig, Paris, Toulouse… La réputation du chef d’orchestre n’est plus à faire et c’est donc avec une expérience de plus de huit ans à la tête de son Ensemble qu’il tente de nous faire passer un message très précis : « En un sens, je poursuis un rêve impossible. En résumé, mon idéal était de représenter l’homme [ndlr : Beethoven] et le compositeur dans sa vérité. Avec ce que sa personnalité a d’abrupt, violent, mal embouché, et même de grossier. Et ce que sa musique peut avoir de si absolument beau, exquis et élégant. »

On peut dire que c’est réussi et que son Ensemble, très bien habitué à suivre les directives du maître, restitue les dix symphonies avec une constance quasi-héroïque ! L’univers du compositeur s’ouvre à nous dans toute sa splendeur et sa profondeur. Le tout laisse une impression fascinante qui nous incite à enchaîner les symphonies pour plus de cinq heures de pur plaisir. Pour clore en apothéose, la neuvième – évidemment – avec son Ode à la joie très bien servie par les chanteurs, notamment la basse Hao Jiang Tian qui donne un élan quasi-wagnérien, sublimant un peu plus encore l’entame de ce chef-d’œuvre.

Un livret très documenté accompagne le coffret avec un article de fond « Beethoven, entre mythe et réalité » par Marianna Chelkova, ainsi qu’un entretien avec « La musique de Beethoven révèle sans cesse de nouveaux aspects » propos recueillis par Rémy Louis (juin 2005).

Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Intégrale des symphonies. Guylaine Girard, soprano ; Marijana Mijanovic, contralto ; Donald Litaker, ténor ; Hao Jiang Tian, basse. Chœur d’oratorio de Paris (chef de chœur : Jean Sourisse), Ensemble Orchestral de Paris, direction : John Nelson. 5 CD Ambroisie AM 9993. Naïve Distribution. Enregistrement réalisé en juillet 2005 (symphonies 5 à 9) et janvier 2006 (symphonies 1 à 4) à l’Espace de projection de l’IRCAM à Paris. Livret en français et anglais. Durée totale 5h34’43’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.