À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Une version sans couleurs de l’œuvre pour clarinette de Brahms

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897) : Trio pour clarinette, violoncelle et piano en la mineur op. 114  ; Sonate pour clarinette et piano en fa mineur op. 120 n°1  ; Sonate pour clarinette et piano en mi bémol majeur op. 120 n° 2. Arthur Cambell, clarinette ; Frances Renzi, Jean-Pascal Meyer, piano ; Daniel Raclot, violoncelle. 1 SACD Audite 92. 554 Enregistré en novembre 2005. Notice bilingue allemand & anglais assez complète. Durée : 69’39’’.

 

Les trois œuvres pour clarinette de Brahms font partie des chefs-d’œuvre du répertoire consacré à cet instrument. Ces œuvres ont été maintes fois enregistrées et comptent nombre de versions de référence. La version proposée par ces quatre interprètes, même si elle est honorable, ne risque pas à se dégager du lot. On reprochera tout d’abord une prise de son trop lointaine qui donne l’impression que la chaîne hi-fi n’est pas dans la pièce où se trouve l’auditeur. Ces trois œuvres ont le même principal défaut : elles sont jouées uniformément, sans véritables nuances (surtout dans le Trio), et donnent toujours l’impression que le tempo stagne et n’avance pas, même dans les mouvements rapides, au risque de provoquer l’ennui. Certains mouvements se distinguent du climat de monotonie générale et sortent l’auditeur de sa torpeur : le troisième mouvement de la Sonate en mi bémol majeur malgré des problèmes de justesse à la clarinette et le dernier mouvement de la Sonate en fa mineur.

Les musiciens nous présentent trois œuvres majeures du répertoire que tout mélomane doit posséder. Cette version est loin d’être parfaite, mais, justement parce qu’elle ne l’est pas, présente un côté humain que le CD avec ses possibilités de montage et de travail sur le son a parfois gommé. Ce n’est pas toujours juste, ni au bon tempo, le son n’est pas très beau mais on entend des interprètes de qualité dans des conditions proches d’un concert, avec ses imperfections mais aussi ses émotions plus directes et moins policées.

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897) : Trio pour clarinette, violoncelle et piano en la mineur op. 114  ; Sonate pour clarinette et piano en fa mineur op. 120 n°1  ; Sonate pour clarinette et piano en mi bémol majeur op. 120 n° 2. Arthur Cambell, clarinette ; Frances Renzi, Jean-Pascal Meyer, piano ; Daniel Raclot, violoncelle. 1 SACD Audite 92. 554 Enregistré en novembre 2005. Notice bilingue allemand & anglais assez complète. Durée : 69’39’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.