Plus de détails

Uri Caine plays Mozart. Joyce Hammann, violon ; Chris Speed, clarinette ; Ralph Alessi, trompette ; Nguyên Lê, guitare électrique ; DJ Olive, platines ; Drew Gress, contrebasse ; Jim Black, batterie. Uri Caine Ensemble, direction et piano : Uri Caine. 1 CD Winter & Winter 910130-2. Enregistré à Amsterdam en juin 2006. Notice de huit pages (dont six de dessins) en anglais. Durée : 76’18’’.

 

Les Clefs ResMusica

Le pianiste américain (né en 1956), tout aussi bien musicien classique que jazzman, nous propose depuis quelques temps sa vision de l’œuvre de différents compositeurs classiques tels que Jean-Sébastien Bach, Robert Schumann, Richard Wagner ou Gustav Mahler (à deux reprises). À chaque fois et pour chaque page envisagée, il utilise l’œuvre choisie comme matériau de base pour une réinterprétation de son crû – dans les cas les plus « sages » – ou une totale recomposition – allant souvent très loin, dans les cas les plus « inouïs ». Cela ne laisse jamais indifférent : on peut trouver le résultat affligeant ou bien génial, cela dépend en partie de l’ouverture d’esprit de l’auditeur.

Pour cet album, c’est , avec une belle collection de tubes archi-connus, qui sert de référence. On peut ainsi entendre les trois mouvements de la Sonate en ut majeur K 545, dite « facile », dans une version piano solo des plus ébouriffantes comprenant beaucoup d’à-côté jazzistiques, des extraits des Symphonies n° 39 et 40, de la Symphonie Concertante pour violon, alto et orchestre, de la musique de chambre (Quintette pour clarinette) ainsi que des airs d’opéras (Don Giovanni et Die Zauberflöte). Le panorama se complète avec ce qui constitue la version la plus turque que l’on puisse trouver de la marche du même nom.

Ce n’est pas du pastiche ni de la transformation à la manière des musiques des dessins animés de Tex Avery, mais au contraire très sérieux et remarquablement bien arrangé, mélange complexe de recompositions et d’hommages. Ce n’est pas non plus du bric-à-brac sonore même si quelques passages semblent avoir été joués free. L’ensemble sonne quelque peu hétéroclite mais le résultat est vraiment formidable. Ce n’est pas du jazz ni du classique mais un (bel) objet sonore bien identifié.

Plus de détails

Uri Caine plays Mozart. Joyce Hammann, violon ; Chris Speed, clarinette ; Ralph Alessi, trompette ; Nguyên Lê, guitare électrique ; DJ Olive, platines ; Drew Gress, contrebasse ; Jim Black, batterie. Uri Caine Ensemble, direction et piano : Uri Caine. 1 CD Winter & Winter 910130-2. Enregistré à Amsterdam en juin 2006. Notice de huit pages (dont six de dessins) en anglais. Durée : 76’18’’.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.