Debussy à la française

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Claude Debussy (1862-1918) : Sonate pour violoncelle et piano ; Sonate pour flûte, alto et harpe ; Sonate pour violon et piano ; Syrinx ; Quatuor à cordes en Sol mineur op. 10. Frédéric Chatoux, flûte ; Frédéric Laroque, violon ; Diederik Suys, alto ; Raphaël Perraud, violoncelle ; Matthieu Rogué, violoncelle ; Ghislaine Petit-Volta, harpe ; Laurent Wagschal, piano. 1 CD UT3 Records UT3-10. Enregistré en juin 2006 dans la salle Liebermann de l’Opéra-Bastille. Notice de présentation en français. Durée : 70’21’’

 

Les Clefs ResMusica

Le label UT3 Records nous propose la musique de chambre de par les musiciens de l’. Cette idée est bienvenue à plusieurs titres. Tout d’abord, les programmes qui regroupent l’intégralité de ce corpus ne sont pas légion ; les musiciens et ensembles de chambre préférant isoler l’une où l’autre de ces partitions dans des programmes dédiés à leurs instruments ou aux quatuors à cordes. Il est par ailleurs toujours intéressant d’entendre des musiciens d’orchestre dans des initiatives chambristes afin de se rendre compte de leurs talents. L’expérience devient d’autant plus stimulante quand il s’agit des solistes de l’ car cette phalange reste un des rares orchestres symphoniques de l’Hexagone à cultiver une identité sonore encore très française avec des sonorités limpides, irisées et même parfois un peu vertes, mais ô combien fascinantes.

Initiées par l’éditeur Jacques Durand, les trois sonates témoignent de la dernière période créatrice du compositeur. Les sonorités des musiciens de l’orchestre de l’Opéra font merveille dans ces trois partitions. On relève en particulier une Sonate pour flûte, alto et harpe absolument idéale de lumières évocatrices et de musicalité profonde. Sans peut être atteindre la plénitude de grands solistes dans la Sonate pour violon et la Sonate pour violoncelle, et possèdent le vécu et le sens philologique de cette musique. Le sens de la cohésion et la passion de faire de la musique ensemble sont au service du superbe Quatuor de jeunesse.

La prise de son est très belle et restitue bien la présence et les timbres des instruments. Le digipack qui accueille ce beau disque est assez esthétique, mais on regrette un texte de présentation un peu trop minimal.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.