À emporter, CD, Musique symphonique

Oeuvres pour orchestre et solistes de Wolfgang Rihm

Plus de détails

Wolfgang Rihm (né en 1952) : Musik für Obœ und Orchester (création mondiale) ; Styx und Lethe (premier enregistrement mondial) ; Dritte Musik für Violine und Orchester ; Erste Doppelgesang. Alexander Ott, hautbois ; Gottfried Schneider, violon ; Hirofumi Fukai, alto ; Lucas Feis, Walter Grimmer, violoncelle. Orchestre symphonique de la SWR de Baden-Baden et Fribourg-en-Brisgau, direction : Hans Zender, Jan Latham-Kœnig. 1 CD Hänsler Classic 93. 185. Enregistré au « Hans Rosbaud Studio » (Baden-Baden) en 1984, 1993, 1998, 2002. DDD. Notice bilingue (anglais, allemand). Durée : 72’09.

 

Ce disque est le troisième d’une édition intégrale des œuvres de . Saluons l’effort de la firme Hänssler Classic qui a osé se lancer dans une telle aventure à l’heure où le disque, et la musique contemporaine en particulier, se vendent difficilement.

La Musik für Obœ und Orchester est de loin la pièce la plus intéressante du disque. Elle commence par une longue cantilène, mélancolique et sereine à la fois, par l’instrument soliste, puis s’anime peu à peu pour laisser une place grandissante à l’orchestre, même si le hautbois demeure constamment au premier plan sans quasiment jamais s’effacer. Le morceau demande virtuosité et grande endurance à l’interprète. Alexander Ott relève parfaitement le défi, aidé par l’orchestre en grande forme et la précision millimétrique de la direction de .

Styx und Lethe commence de la même manière que la Musik für Obœ : le violoncelle soliste entre, puis se joignent progressivement d’autres instruments, ici en majorité des cuivres et des percussions. Comme pour la Musik… la pièce comprend une sombre partie lente jouée par un petit effectif, et suivie d’une seconde, plus animée, qui fait appel à tout l’orchestre. Cette dernière comprend de beaux passages mais cède parfois à la facilité, avec des effets à la Walt Disney. On retrouvera les mêmes effets hollywodiens d’appels de cuivres suivis d’instants lyriques aux cordes dans le Erster Doppelgesang, qui ne se différencie de Styx que par l’ajout d’un second instrument soliste, le violon. Dritter Musik est aussi construit de la même manière : peut être est-ce la structure des œuvres qui a motivé la programmation du disque ? Dans ces trois pièces, l’orchestre est à son meilleur niveau et sert la musique avec précision et équilibre.

Ces quatre œuvres, très proches stylistiquement, ne sont pas dénuées d’intérêt mais leur juxtaposition ne va pas sans créer, chez l’auditeur, une impression de lassitude et de redite.

Plus de détails

Wolfgang Rihm (né en 1952) : Musik für Obœ und Orchester (création mondiale) ; Styx und Lethe (premier enregistrement mondial) ; Dritte Musik für Violine und Orchester ; Erste Doppelgesang. Alexander Ott, hautbois ; Gottfried Schneider, violon ; Hirofumi Fukai, alto ; Lucas Feis, Walter Grimmer, violoncelle. Orchestre symphonique de la SWR de Baden-Baden et Fribourg-en-Brisgau, direction : Hans Zender, Jan Latham-Kœnig. 1 CD Hänsler Classic 93. 185. Enregistré au « Hans Rosbaud Studio » (Baden-Baden) en 1984, 1993, 1998, 2002. DDD. Notice bilingue (anglais, allemand). Durée : 72’09.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.