À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Le petit art ne gâche pas le grand Fauré

Plus de détails

Gabriel Fauré (1845-1924) : L’œuvre pour violoncelle et piano. Xavier Gagnepain, violoncelle, Jean-Michel Dayez, piano et Jérémie Billet, deuxième violoncelle. 1 CD Zig Zag Territoires ZZT 070602, code barre 3760009291461. Enregistré en septembre 2006 à l’Auditorium Antonin Artaud de la médiathèque d’Ivry-sur-Seine. Notice bilingue (français et anglais). Durée : 73’11’’

 

Ce qui nous est présenté ici est un assez intéressant fourre-tout de compositions de , ayant comme dénominateur commun le fait d’être destinées au duo violoncelle/piano. On y trouve de tout, aussi bien des œuvres majeures que des piécettes sans autre intérêt que d’être seulement jolies – souvent des commandes – voire des transcriptions qui ne sont pas de Fauré lui-même : ainsi la mélodie Après un rêve op. 7 a été transcrite par Pablo Casals et les trois Romances sans paroles op. 17 ont été arrangées par un contemporain du compositeur, Jules Delsart.

Le groupe des pièces majeures est constitué par l’Élégie op. 24, les Sonates op. 109 et 117 et la première version de la célèbre Sicilienne op. 78, écrite à l’origine pour violoncelle et piano et arrangée plus tard pour orchestre et incluse dans Pelléas et Mélisande par Fauré lui-même. Tous les griefs que l’on oppose habituellement à la musique de Fauré ne tiennent pas : ces musiques sont véritablement inspirées, originales, lyriques sans jamais être mièvres ni sucrées, ni tout ce que vous voudrez de désobligeant. Bref : de la vraie bonne musique ! Pour être honnête, même une toute petite pièce comme le Morceau de déchiffrage écrit pour le Conservatoire pour deux violoncelles (un à l’archet et l’autre tout en pizz. ) se laisse très agréablement écouter.

Les deux interprètes, et sont parfaits, tout en finesse, légèreté et distinction, qualités qui conviennent bien à la musique qu’ils jouent. La prise de son est bien claire et équilibrée : aucun des deux protagonistes n’écrase ni ne domine l’autre.

En fait, en cherchant bien, le seul (petit) défaut de ce nouvel album du label au petit zèbre est constitué par le verso de la pochette : en premier lieu, on n’y trouve pas la durée totale d’enregistrement ; plus gênant est le manque de précision dans la liste des plages : la Sonate op. 109 se retrouve ainsi pourvue de six mouvements (elle n’en comporte pourtant que trois) et la fin du programme est tout autant mal présentée. C’est un peu dommage mais cela n’enlève rien à la qualité de l’ensemble.

Plus de détails

Gabriel Fauré (1845-1924) : L’œuvre pour violoncelle et piano. Xavier Gagnepain, violoncelle, Jean-Michel Dayez, piano et Jérémie Billet, deuxième violoncelle. 1 CD Zig Zag Territoires ZZT 070602, code barre 3760009291461. Enregistré en septembre 2006 à l’Auditorium Antonin Artaud de la médiathèque d’Ivry-sur-Seine. Notice bilingue (français et anglais). Durée : 73’11’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.