À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Hélène Schmitt, les accents fondants d’un violon

Plus de détails

Johann Heinrich Schmelzer (ca. 1620-1680) : Sonotae a violino solo. Wofgang Ebner (1612-1665) : Toccata Tertij Toni pour clavier seul. Giovanni Pittoni (ca. 1635-1677) : Sonata seconda pour théorbe seul. Hélène Schmitt, violon. Jan Krigovsky, violoncelle ; Stephan Rath, chitarrone ; Jörg-Andreas Bötticher, Claviorganum. 1 CD Alpha Code barre : 3 760014 191091. Enregistré à Cologne en novembre 2005. Notice bilingue (français, anglais). Durée totale : 73’57’’

 

Les Clefs ResMusica

La Ciaccona en la majeur épouse le mouvement de la vie. Promeneur solitaire, le vent vous porte les notes et vous revient en mémoire, ce poème d’Arno Holtz en exergue de la notice, « Soudain d’une fenêtre sortent, légers, soutenus, s’amplifiant, purs, profonds, fins comme perle, montant, luttant, vibrants de nostalgie…. Les accents fondants d’un violon ».

Merveilleusement et discrètement accompagnée, nous révèle ici, plus qu’une technique musicale qu’elle maîtrise parfaitement, de l’émotion à l’état pur. La fantasmagorie baroque déploie ici ses ailes. Tout en finesse, elle s’empare de l’instant et la virtuosité du violon devient aussi agile que le vol d’une hirondelle.

De son vivant fut considéré comme un virtuose exceptionnel du violon, un compositeur et un pédagogue fondateur d’un style qui influença fortement la musique allemande du milieu du XVIIe siècle.

Il développa, en particulier, une nouvelle technique de jeu d’une grande vélocité, et apporta à la scordatura un traitement novateur.

Œuvres à la technique raffinée, ces sonates se révèlent d’une intériorité ouvrant la voie à la méditation sur la vie et ses vanités.

explore ce monde avec une infinie délicatesse. La sensualité qui fait vibrer son coup d’archet invite au voyage, à poursuivre un parcours que l’exigence de l’œuvre pourrait rebuter. Sa présence irradie l’auditeur et redonne vie à ces sonates tombées bien injustement dans l’oubli. A l’écoute de cet enregistrement, on reste marqué par la suave harmonie, la fantaisie, le frémissement qui habite le souffle du violon. Le son danse, imprègne un rythme qui nous emporte et l’on est légèrement surpris par l’introduction d’une Toccata d’Ebner, élève de Schmelzer dont le nom est plus facilement passé à la postérité et par la Sonate pour théorbe seul de Pittoni, dont l’introduction semble surtout avoir pour but de mettre en valeur la qualité d’interprétation de  au Claviorganum pour la Toccata et de Stephan Rath à la chitarrone pour la Sonate de Pittoni. L’élégance de l’interprétation aidant bien évidemment à accepter ces passages, malgré tout, légèrement en retrait.

N’hésitez pas à découvrir ce disque dont la beauté jubilatoire se reflète si bien dans le tableau de Grabriele Salci qui illustre la pochette. Le violon baroque y révèle ses chatoyantes couleurs, par la grâce d’une interprète virtuose et habitée.

Plus de détails

Johann Heinrich Schmelzer (ca. 1620-1680) : Sonotae a violino solo. Wofgang Ebner (1612-1665) : Toccata Tertij Toni pour clavier seul. Giovanni Pittoni (ca. 1635-1677) : Sonata seconda pour théorbe seul. Hélène Schmitt, violon. Jan Krigovsky, violoncelle ; Stephan Rath, chitarrone ; Jörg-Andreas Bötticher, Claviorganum. 1 CD Alpha Code barre : 3 760014 191091. Enregistré à Cologne en novembre 2005. Notice bilingue (français, anglais). Durée totale : 73’57’’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.