Mot-clef : Johann Heinrich Schmelzer

Le Memento mori de Café Zimmermann

Le sentiment de la fragilité de la vie terrestre est une constante au XVIIème siècle et irrigue tous les arts. On lui doit les plus belles pages du répertoire musical, ...

Le festival d’Ambronay, quarante ans de transmission

Pour le week-end d’ouverture de sa quarantième édition, le festival d’Ambronay met en exergue la tradition de compagnonnage et de transmission qui font partie de ses fondements. D’« ancien », seule la musique ...

Vox Luminis en point d’orgue à l’Académie Bach

Les deux derniers jours de l'Académie Bach d'Arques-la-Bataille permettent de saisir toute la richesse de cet événement, pour sa 19e édition, avec Vox Luminis en point d'orgue. À la fin du ...

Musique italienne pour la chambre et la chapelle au Festival Passions baroques

Un peu plus bref qu’à l’accoutumée, faute de crédits, le 4e Festival Passions Baroques s’achevait en beauté par deux programmes de musique italienne intimiste, instrumentale puis vocale, avec des solistes ...

Le marathon Bach de Toulouse

Comme chaque année au début du mois de juin, lefestival Passe ton Bach d’abord, dédiée pour cette 9e édition au concerto, aura illuminé et enchanté la ville rose en rassemblant ...

Noël en Italie avec La Fenice

La Fenice nous fait entrer dans la douce joie du temps de Noël. Dans un programme centré sur des sonates et motets écrits pour les offices de la Nativité par ...

Meret Lüthi : le baroque pimenté

La violoniste suisse Meret Lüthi est la co-fondatrice de l’ensemble bernois les Passions de l’âme. Cette jeune femme est l’un des piliers des orchestres baroques européens : elle est l’invitée du ...

De Venise à Kromeriz : mise en scène de la fête liturgique

Auditorium Or, pompe et pourpre, mouvements tournoyants, jeux de réponses polychorales : cet Office de vêpres totalement imaginaire nous plonge dans l’ambiance de la Contre-réforme. Aux antiennes déclamées en plain-chant par les ...

Hélène Schmitt, les accents fondants d’un violon

La Ciaccona en la majeur épouse le mouvement de la vie. Promeneur solitaire, le vent vous porte les notes et vous revient en mémoire, ce poème d’Arno Holtz en exergue ...