Le Stravinsky nippon ni français de Vadim Tchijik

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Igor Stravinsky (1882-1971) : Suite italienne ; Duo concertant ; Divertimento, Pastorale ; Ballade ; Chanson russe. Vadim Tchijik, violon ; Sayaka Funakoshi, piano. 1 CD Exton OVCL-00269. Enregistré en juillet 2006 à Toyama, Japon. DDD. Texte de présentation uniquement en japonais. Durée : 65’30’’

 

Déjà remarqué dans nos colonnes pour son disque « Vocalise » réunissant des pièces romantiques de Paganini à Kreisler, poursuit sa collaboration avec le label Exton avec un disque de pur . Cette pureté ne vient pas intrinsèquement des œuvres, qui sont autant d’adaptations d’œuvres préexistantes et d’hommages à Bach et à la musique baroque, mais plutôt de leur dépouillement exigeant.

Tout au long du programme, fuit le sentimentalisme, ce qui est la moindre des choses pour un Stravinsky qui était le chantre de l’abstraction en musique. Dans des pièces comme la Pastorale, qui se prêtent facilement au lyrisme, la retenue est une qualité qui rend l’écoute moins immédiate. Le violoniste russe, formé à Moscou puis à Lyon où il se verra décerner le Premier Prix du Conservatoire, et sa partenaire japonaise Sayaka Funakoshi, accomplissent un parcours d’une grande tenue, à la pointe sèche. Le style russe, c’est aussi cela.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.