Plus de détails

Léonce de Saint-Martin (1886-1954) : Ave Maria op. 17 ; Messe solennelle en mi op. 13 (1932) ; Symphonie dominicale op. 39 ; Panis Angelicus op. 27 ; A la gloire de Saint Louis op. 33 ; Magnificat op. 42 ; Tu es Petrus op. 7. Chœur et ensemble de cuivres de la Cathédrale Saint-Louis de Versailles, direction : abbé Amaury Sartorius. 1 CD Saphir Productions LVC 001073. Enregistré à Versailles en 2006. Notice bilingue français, anglais. Durée : 62’32’’

 

Qui connaît vraiment aujourd’hui , cet organiste provincial à l’accent rocailleux venu du Tarn pour succéder à Louis Vierne au Grand Orgue de Notre-Dame de Paris après son décès brutal à sa tribune en 1937 ? Pourtant, ce musicien, que les spécialistes ont longtemps considéré comme secondaire, se révèle à nous comme inspiré par ce lieu magique dont il fut le chef musical jusqu’en 1954. Depuis quelques années, plusieurs enregistrements nous font mieux connaître la personnalité de ce compositeur. Ce disque en particulier, très attirant déjà par la belle photo du buffet d’orgue « rocaille » de Saint-Louis de Versailles, nous replonge dans l’univers particulier de Notre-Dame au milieu du siècle dernier. A côté de pièces modestes mais intimes et inspirées, proche de l’univers Fauréen, comme Ave Maria présenté ici avec la belle voix d’ange de Blandine de Sassal (14 ans), on retrouve la grandiloquence des grandes cérémonies « alla Vierne ». Cette fameuse Messe en Mi, en est le meilleur exemple. Il faut bien remplir la vaste nef, à grands coups de cuivres, d’orgues (celui de chœur et celui de tribune), solistes et grand chœur : Musique de circonstance bien à sa place : vous verrez, on se laisse prendre volontiers à ces charmes un peu désuets.

La réalisation musicale est exemplaire : solistes, chœur, cuivres, et pas moins de trois organistes dont , titulaire du grand orgue de St Louis de Versailles nous livre une lecture impeccable. La prise de son, judicieuse, nous rappelle sans aucun problème l’acoustique plus que généreuse de Notre-Dame, le grand orgue de Versailles étant ici dans une très belle forme sonore.

Grâce à ce nouveau disque, le mélomane pourra se faire une idée plus complète sur la musique de Saint-Martin. Une association présidée par le Docteur Pierre Baculard perpétue la mémoire et l’œuvre de cet artiste apparu entre Vierne et Cochereau.

(Visited 383 times, 1 visits today)

Plus de détails

Léonce de Saint-Martin (1886-1954) : Ave Maria op. 17 ; Messe solennelle en mi op. 13 (1932) ; Symphonie dominicale op. 39 ; Panis Angelicus op. 27 ; A la gloire de Saint Louis op. 33 ; Magnificat op. 42 ; Tu es Petrus op. 7. Chœur et ensemble de cuivres de la Cathédrale Saint-Louis de Versailles, direction : abbé Amaury Sartorius. 1 CD Saphir Productions LVC 001073. Enregistré à Versailles en 2006. Notice bilingue français, anglais. Durée : 62’32’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.