À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Roma, l’Anno 1707 : Lumineuses années de jeunesse

Plus de détails

Georg Friedrich Haendel (1685-1659) : Cantates pour soprano : «Ah! crudel nel Pianto mio» HWV 78, «Notte placida e cheta» HWV 142, Ero e Leandro : « Qual ti riveggio » HWV 150. Wofgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Exultate, jubilate K165. Nuria Rial, soprano ; La Risonanza, direction et clavecin : Fabio Bonizzoni. 1 CD ORF Edition Alte SAC 3001. Code barre : 9 004629 313788. Enregistrement live à l’Abbaye de Melk du 3 au 5 juin 2006. Notice : allemand, anglais et italien pour les textes des cantates ; Durée : 77’47’’

 

Haendel n’a que 21 ans lorsqu’il quitte l’Allemagne pour l’Italie. C’est pour répondre à l’invitation du prince Jean Gaston de Medicis qu’il arrive à Rome en 1706 possédant déjà une culture musicale influencée par les courants italiens. Ces années en Italie seront des années de pur bonheur, il y fera la connaissance de Corelli et des Scarlatti, n’hésitant pas à se mesurer à Domenico dans une joute musicale dont il triomphera.

Les trois cantates (sur la centaine que composa Haendel) qui nous sont proposées dans cet enregistrement live par sous la direction de , laisse transparaître cette Dolce vita dont profita le jeune compositeur sous un soleil éclatant.

Ces œuvres composées pour deux d’entre elles en 1707, furent commandées par le Cardinal Ottoboni et leurs livrets se réfèrent à la mythologie. L’enregistrement public, malgré quelques toux intempestives n’est pas désagréable à écouter, car les musiciens nous transmettent une réelle chaleur humaine dans leur interprétation de ce répertoire.

La direction d’orchestre est légère et pétillante, ce qui ne retire rien au ton plus dramatique dans certains passages. sait faire dialoguer instruments à cordes et hautbois avec une réelle expressivité et nous permet de percevoir une belle complicité entre l’orchestre et la soprano, . Cette dernière possède une voix fraiche, aux beaux aigus, délicatement ornementés, virtuose dans ses vocalises avec toutefois quelques petites faiblesses dans les notes les plus graves. Mais quelle importance, il s’agit d’un concert et l’on sent que l’équilibre orchestre/voix soliste est atteint et le plaisir partagé.

Ce disque qui vous permettra sans déplaisir de découvrir la genèse de l’œuvre d’un grand compositeur qui allait laisser à la postérité des opéras dont la beauté nous éblouit encore.

(Visited 142 times, 1 visits today)

Plus de détails

Georg Friedrich Haendel (1685-1659) : Cantates pour soprano : «Ah! crudel nel Pianto mio» HWV 78, «Notte placida e cheta» HWV 142, Ero e Leandro : « Qual ti riveggio » HWV 150. Wofgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Exultate, jubilate K165. Nuria Rial, soprano ; La Risonanza, direction et clavecin : Fabio Bonizzoni. 1 CD ORF Edition Alte SAC 3001. Code barre : 9 004629 313788. Enregistrement live à l’Abbaye de Melk du 3 au 5 juin 2006. Notice : allemand, anglais et italien pour les textes des cantates ; Durée : 77’47’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.