À emporter, Audio, Opéra

Conchita Supervia : retour indispensable au catalogue

Plus de détails

Conchita Supervia (1895-1936) : intégrale des enregistrements. Volume 1 : Fonotipia/Odeon 1927-1928 ; Volume 2 : Fonotipia/Odeon 1929-1930. Airs d’opéras, de zarzuelas, et Mélodies. 2 x 2 CD Marston 52041-2 et 52050-2. Code barre : 638335204123 et 638335205021. ADD. Notices unilingues (anglais) excellentes avec de multiples photos. Durée : 79’42, 70’47 ; 79’45, 78’44.

 

La photo illustrant ce double CD dit tout : un visage qui respire la joie de vivre, une personnalité passionnée toute de gaîté, de gentillesse, de bonté, de simplicité naturelle, bien éloignée de l’image que l’on se fait de la diva, c’est le portrait de la mezzo-soprano colorature espagnole (1895-1936) qui, si elle est un peu oubliée de nos jours, fut l’une des cantatrices les plus importantes et les plus aimées de son époque.

À 12 ans, elle étudiait le chant au Conservatoire du Liceo de Barcelone, sa ville natale ; dès l’âge de 15 ans, elle fit ses débuts au Teatro Colón de Buenos Aires dans Blanca de Beaulieu de Cesar Stiattesi et dans Los Amantes de Teruel de , et à 16, elle tint le rôle d’Octavian dans la première italienne de Rosenkavalier au Teatro dell’Opera di Roma (Teatro Costanzi). En 1912, elle allait imposer au Gran Teatro del Liceo de Barcelone l’une des plus parfaites Carmen que le monde lyrique ait connues, et pour ses débuts américains à Chicago en 1915, elle reprendra ce rôle en plus de se produire dans Mignon et Werther. De retour en Europe, elle démontra que les rôles féminins des opéras de Rossini étaient particulièrement destinés à sa voix de mezzo-soprano colorature : c’est en effet dans les tonalités et tessitures originales, non transposées, qu’en pionnière elle défendit les personnages d’Isabella dans L’Italiana in Algeri, de Rosine dans Il Barbiere di Siviglia, et d’Angelina (Cendrillon) dans La Cenerentola, avec ce type de voix pour lequel Rossini écrivit précisément ces ouvrages. Il est vraiment heureux que le disque ait conservé quelques témoignages – trop rares – de ces jalons de sa carrière, qui l’ont rendue célèbre.

Son ouverture d’esprit lui fit aborder le répertoire plus léger des zarzuelas et chansons espagnoles avec la même conscience et la même perfection artistiques, et là, les témoignages sonores sont plus nombreux, ce genre de musique s’accommodant plus aisément à la durée des 78 tours de l’époque. Ward Marston a décidé de publier en des transferts immaculés l’intégrale des gravures de l’illustre cantatrice en quatre doubles CDs dont celui-ci, le deuxième, vient de sortir. Il serait bien évidemment fastidieux de commenter chacune des nombreuses plages de chaque double album (jusqu’à 52 pour le récent deuxième), le tout comportant une multitude d’airs de zarzuelas et de chants espagnols dont certains trouvent ici, à notre humble avis, les seuls enregistrements existants, mais il convient néanmoins de mentionner, pour le premier volume, les airs principaux de Le Nozze di Figaro, Der Rosenkavalier, Carmen, Samson et Dalila, L’Italiana in Algeri, Il Barbiere di Siviglia, La Cenerentola. Dans le deuxième volume, on trouvera des airs de La Cenerentola et de Mignon, mais surtout les célèbres Siete Canciones Populares Españolas arrangées par , dont l’interprétation de n’a pour seule égale que celle de Maria Barrientos avec de Falla en personne au piano (EMI) ; et enfin n’oublions pas les Canzoncine, ces huit délicieuses chansons enfantines composées et ici dirigées par le compositeur florentin Leopoldo Emanuele Gennai, où l’on entend Supervia elle-même présenter tendrement chacun de ces charmants tableautins, démarche d’autant plus émouvante lorsqu’on sait qu’en mars 1936 elle donna tragiquement naissance à son seul enfant mort-né et décéda quelques heures plus tard, à l’âge de 40 ans, comme si le destin jaloux se vengeait d’une vie trop heureuse, à la réussite apparemment trop évidente.

(Visited 304 times, 2 visits today)

Plus de détails

Conchita Supervia (1895-1936) : intégrale des enregistrements. Volume 1 : Fonotipia/Odeon 1927-1928 ; Volume 2 : Fonotipia/Odeon 1929-1930. Airs d’opéras, de zarzuelas, et Mélodies. 2 x 2 CD Marston 52041-2 et 52050-2. Code barre : 638335204123 et 638335205021. ADD. Notices unilingues (anglais) excellentes avec de multiples photos. Durée : 79’42, 70’47 ; 79’45, 78’44.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.