Artistes, Cinéma, Portraits

Jacques Martin (Lyon, 22 juin 1933 – Biarritz, 14 septembre 2007)

Plus de détails

Que vient faire Jacques Martin sur un site Internet consacré à la musique classique ? On aura retenu de l’homme qu’il fut un trublion de feu l’ORTF avec « 1 = 3 » ou « Le Petit rapporteur », puis un animateur populaire le dimanche après-midi. De son activité de chanteur n’est resté, dans l’esprit du public, que ses reprises de tubes français ou américains.

 

Hommage

Pourtant, adorait la comédie musicale et l’opérette, au point d’enregistrer en 1978 La Belle Hélène d’Offenbach avec Jane Rhodes et Rémy Corrazza sous la direction d’Alain Lombard. Là n’était pas un coup d’essai puisque un document télévisé des années 60 le montre dans des extraits de Véronique de Messager. D’ailleurs en 1986, il reprend La Belle Hélène, en signant la mise en scène au Théâtre de Paris.

L’homme était connu pour être mélomane. « Le Petit rapporteur » faisait entendre du Satie comme musique d’ouverture. Dans les émissions du dimanche, entre deux chanteurs à la mode, défilaient Natalie Dessay, Barbara Hendricks, Maurice André, l’Orchestre Lamoureux ou la Maîtrise de Radio-France. Qui aujourd’hui oserait programmer de la musique classique dans une émission à très vaste audience ? Même la célébrissime Ecole des fans y avait droit : de temps en temps, on laissait tomber les enfants ânonnant péniblement Hugues Aufray, Chantal Goya ou Yves Duteuil et on mettait les parents, caméscopes vissés sur l’œil, au placard. Ainsi Isaac Stern est-il devenu, un dimanche après-midi, le parrain de quelques bambins ne jouant pas toujours très juste devant les caméras et termina-t-il l’émission par une magistrale leçon de musique. Les fans étaient parfois plus âgés, et les chansonnettes usuelles remplacées par des airs d’opéra.

et la musique, ce sont aussi plusieurs enregistrements en tant que récitant, dont un seul reste encore disponible (« Présentation de l’orchestre », version originale commentée du Young Person’guide to the orchestra de Benjamin Britten, avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, 1 CD Universal). Le Roi David d’Honegger dans sa version originale pour vents, piano percussions et chœur, sorti chez Naxos, avec l’Orchestre de la Cité, le Chœur régional Vittoria d’Ile-de-France, sous la direction de Michel Piquemal, ne semble plus disponible à l’heure actuelle.

(Visited 498 times, 1 visits today)

Plus de détails

Que vient faire Jacques Martin sur un site Internet consacré à la musique classique ? On aura retenu de l’homme qu’il fut un trublion de feu l’ORTF avec « 1 = 3 » ou « Le Petit rapporteur », puis un animateur populaire le dimanche après-midi. De son activité de chanteur n’est resté, dans l’esprit du public, que ses reprises de tubes français ou américains.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.